traitement chimique

  • Le miel des villes...

    Un copain m'a raconté avoir rencontré un apiculteur qui vient déposer ses ruches aux abords et dans Bruxelles ! La raison est que les jardins bruxellois contiennent une multitude incroyable de variétés différentes de plantes et de fleurs, et que le miel issu de ces jardins est délicieusement parfumé. Il avance aussi le fait que les bruxellois n'utilisent pas de produits toxiques dans leurs jardins, et que ce miel est donc beaucoup plus sain que celui des campagnes, où nos chers fermiers et agriculteurs, aidés par Monsanto et consorts, aspergent leurs champs et cultures diverses de traitements chimiques tout au long de la belle saison. Ces produits systémiques (qui pénètrent dans toute la plante) qui sont toxiques et hautement cancérigènes laissent évidemment des traces dans les produits finis que nous consommons, y compris dans le miel de ces pauvres abeilles... Seul, le miel de montagne est encore supérieur au niveau qualitatif, à condition que les ruches ne soient pas déposées dans les parages d'un incinérateur, comme à Bourg St Maurice dans les Alpes, qui pendant 20 ans, a craché de nuit des tonnes de dioxine qui se sont répandues dans les vallées avoisinantes, contaminant tout sur leur passage, y compris les habitants qui pensaient vivre à l'écart de la civilisation et de la pollution...et qui soignent aujourd'hui leurs cancers ! Un scandale. Un de plus...