terroirs oublies

  • Dégustation du lundi (35)

    Un beau lundi soir, malgré la météo, à 4, dont un aveugle. On débuta donc la dégustation vraiment à l'aveugle par 2 bouteilles qui n'existent plus aujourd'hui : un Château La Carte 1976, en Grand Cru Classé de Saint Emilion, de Michel Bécot, au beau nez de vieux Bordeaux, avec un fruit sous-jacent bien porté par l'alcool, et à la bouche puissante, digne d'une année chaude. Cette parcelle fait, depuis 1979, partie intégrante du Château Beau-Séjour Bécot. Le second, un Château Chapelle-Madeleine 1970, toujours en Saint Emilion Grand Cru Classé, de Vauthier et Dubois-Challon, nous étonna par sa robe foncée. Hélas, il était légèrement bouchonné. Cette parcelle fût acquise par le Château Ausone. On attaqua ensuite des vins d'été, et donc de saison : Les Hauts de Gramenon 2005, Cuvée Sibardisses, en Côtes du Rhône Villages, au très beau nez, avec une belle fraîcheur, un fruit très intense (confit de griottes), de l'expression et de la finesse, sans être lourd ou alcooleux. Belle bouteille. On termina avec un vin au nez de vanille et de barrique neuve, mais pas à la bordelaise. Ce Vignelaure 2000, en Coteaux d'Aix en Provence nous avait habitué à mieux... Il commence à être passé. Et pourtant, quel énorme plaisir avec ce vin et son grand frère "La Colline de Vignelaure" dégustés ces dernières années. Prochaine dégustation du lundi le 24/07, après des vacances bien méritées. A suivre...