terrasses

  • 2016, déjà...

    Tout d'abord, une pensée émue aux millions de homards, canards, poulardes, dindes et autres thons rouges sacrifiés il y a quelques jours pour assouvir la frénésie festive de plus de 7 milliards d'êtres humains.

    Ensuite, le constat du changement climatique : il fait aujourd'hui 2° au Pôle Nord, soit 20° de trop par rapport à la normale saisonnière. Dans ces conditions, ne nous étonnons pas des températures dignes d'un mois d'avril que nous connaissons depuis 1 mois, ni de l'absence de neige dans les Alpes...

    Et avec El Nino qui sévit depuis 2 mois dans le Pacifique, 2016 risque d'être à nouveau secoué au niveau météo, et plus chaud aussi. On récolte ce que l'on sème.

    Enfin, après 2015, ses attentats aveugles à la con, son climat de terreur et les militaires dans les rues, ses millions de réfugiés non gérés, la crise grecque (et européenne), 2016 ne peut être que mieux, beaucoup mieux.

    Cela ne signifie pas qu'il n'y aura plus de réfugiés, mais ils seront mieux aidés et accueillis, les structures ayant été mises en place. Cela ne signifie pas qu'il n'y aura plus d'attentats commis pas des extrémistes (avec seulement 2 neurones dans le cerveau), mais ils sont poursuivis, traqués et mis hors d'état de nuire au niveau mondial. Cela ne signifie pas que les Grecs sont en pleine forme, mais le plus dur est derrière eux.

    Bref je souhaiterais voir renaître en 2016 une vie normale, festive, avec une Saint Verhagen, plein de concerts, plein de monde dans les restaurants et sur les terrasses, et un grand feu d'artifice pour clôturer le tout. C'est ce que je nous souhaite pour 2016 !

    Et si, en plus de cela, vous pouviez devenir un peu plus végétarien et moins carnivore, tout serait vraiment parfait ! Bonne année à tous.

  • Bruxelles, quelle paisible petite ville provinciale...

    Il n'y a pas une autre ville au monde qui aura reçu, en 10 jours, la visite du Président des Etats-Unis pendant 2 jours, en même temps que celle du Secrétaire Général de l'OTAN, puis celle du Président Chinois, suivie de celle de 20 délégations africaines...

    De quoi secouer la quiétude de notre petit Bruxelles provincial, devenu par la force des choses et au fil des ans, la Capitale de l'Europe, et maintenant la Capitale du Monde !  

    Situation enviée par d'innombrables autres villes de la planète, où il ne se passe jamais rien. Profitons de cette aubaine, et de tous ces étrangers établis dans "notre Bruxelles", pour créer une société bruxelloise cosmopolite, avenante, ouverte, riche en événements culturels et en bonnes tables, où il fait bon vivre.

    Espaces verts entretenus, propreté, facilités de parking, Musée d'Art Moderne, grand centre commercial, grand stade, grandes salles de concert, clubs sportifs en suffisance et quartiers à l'architecture typique préservés et entretenus, tout comme quelques grands monuments à sortir de l'abandon comme notre magnifique Palais de Justice. Et amélioration drastique des transports en communs (non polluants) et des fréquences de passage.

    Fleurissons les jardins et les balcons, posons des ruches sur les toits ou aménageons-y des potagers. Et Bruxelles, avec ses innombrables terrasses, ses bons petits bistrots et ses grands restaurants sera la plus charmante des villes.

  • Le beau temps débarquera le 6 juin...

    Donc, si on croit tout ce qu'on nous raconte, dimanche, il va enfin commencer à faire plus ou moins beau. Et cela ira de mieux en mieux, au fil des jours. Le 6 juin, tout devrait être parfait. Enfin.

    Ce qui ne nous laissera que 16 malheureux jours avant que la durée des jours ne recommence à diminuer... Le 21 juin, c'est le début de l'été et  il fait jour pendant 16 heures. Par contre, le 21 décembre il ne fait jour que pendant 8 heures.

    Bref, les longues soirées ensoleillées, c'est bientôt ou jamais.

    On raconte aussi que juin devrait être humide, sauf sur le pourtour méditerranéen, juillet frais et humide au début et plus chaud à la fin, août et septembre chauds et secs, octobre humide à l'ouest et sec à l'est, et novembre avec le retour précoce de l'hiver. Déjà.

    Bon, maintenant, c'est ce qu'on raconte dans les milieux autorisés. Ne venez pas vous plaindre chez moi s'il pleut le 6 juin et tout le mois d'août ! Je n'y suis pour rien...