teflon

  • Poêles Téfal nocives...

    Les casseroles étiquetées bios débarquent sur le marché. Faut-il conclure que nos bonnes vieilles marmites sont bonnes pour la ferraille ? La réalité est un peu plus complexe. Consciencieux, les consommateurs sont de plus en plus nombreux à éplucher les étiquettes des produits alimentaires. Ne faudrait-il pas en faire autant pour les ustensiles de cuisine, eux aussi susceptibles de contenir quelques substances nocives ?

    La question s'était posée, il y a quelques années, à propos des casseroles en aluminium. Et la saga judiciaire du groupe Dupont de Nemours, inventeur et producteur du Teflon (et des poêles Téfal), a remis le problème au menu. Attaquée pour avoir caché des informations sur ses produits, poursuivie pour la pollution causée par ses usines, l'entreprise américaine a annoncé qu'elle n'emploierait plus de PFOA (perfluoro-octanoïc-acid) dans la fabrication de son revêtement d'ici 2015.

    Une aubaine pour les producteurs de revêtements en céramiques dont les poêlons, sauteuses et woks affichent "ne contenir aucun Teflon ou PFOA".

    Je prône depuis longtemps un retour aux anciennes casseroles, poêles, cocottes, et autres récipients en fonte, inox, verre, terre cuite, porcelaine et me méfie de tout autre récipient. Le Teflon et le plastique sont toxiques, c'est connu. Faites un peu intervenir votre instinct de survie, écoutez votre corps, et vous retournerez vite aux ustensiles d'antan, instinctivement. La tradition, cela a du bon.