surgeles

  • Queues de langoustes surgelées chez Picard...

    J'ai redécouvert Picard à l'occasion d'une grande promenade. J'en avais un mauvais souvenir : produits préparés industriels de qualité fort moyenne mais au packaging très étudié et attirant.

    J'ai donc fait le tour du magasin, produit par produit, analysant les étiquettes et les ingrédients.

    Tout cela à l'air fort appétissant, mais cuisinant fort bien moi-même, je suis toujours déçu des plats industriels préparés. J'ai essayé le gratin d'aubergine, et c'est le cas. Rien ne vaut les bons ingrédients que vous utilisez vous-même lors de l'élaboration d'un plat. Ceci dit, il faut bien admettre que pour celles et ceux qui n'ont pas le temps, Picard peut être une solution, de temps en temps.

    J'ai été attiré par des queues de langoustes crues du Nicaragua, soldées de 59 euros le kilo à 39 euros. Pêchées en 2013 et à consommer au plus tard en 2015. Un sachet de 3 belles queues vous coûte 22 euros, soit 7 euros pièce. Pas cher et un véritable délice : dégelée dans l'eau froide, coupée en 2 et passée au four avec un peu d'ail violet, de la fleur de sel et un filet d'huile d'olive.

    C'est tout simple et très fêtes.

    000000000000001055_E2.jpg

    D’origine Caraïbes, ces queues de langouste crues proviennent de pêches dans les eaux tropicales des Antilles et de l’océan Atlantique. Triées vivantes sur le bateau, vous êtes assurés d’un produit ultra frais, à déguster dans leur carapace coupée en deux ou en médaillons. Servez-les pour un repas de fête raffiné et exquis.  Le sachet contient 1, 2, 3 ou 4 pièces de 150g à 450g.

    J'ai aussi apprécié les 2 filets de cabillaud sur peau (beaux morceaux de 180 grammes) à 4,5 euros pièce, et les Aiguillettes de Merlu à 5,4 euros (une bonne variante aux Fish Sticks pour les enfants). Quant aux morilles et aux cèpes surgelés, on verra quand je les aurai cuisinés...

  • Picard, les surgelés...

    C'est fou de constater la grisaille qui règne ici, quand on rentre de vacances ! Ciel plombé, mines blafardes et aigries, gouvernement en perdition, Royaume vacillant, bourse en déroute, sans parler de mes plants de tomates oubliées qui n'attendent qu'un peu de chaleur : bref tout va bien ! Heureusement que je suis optimiste de nature ! Et il vaut mieux un optimiste qui se trompe qu'un pessimiste qui a raison ! En attendant l'été (c'est pour lundi), je vais donc, frileusement, reprendre la rédaction de ce blog. En évoquant les surgelés PICARD, essayés un soir de paresse culinaire. Grave erreur ! Des canapés "Traiteur" mous et insipides de l'apéro, aux mini-gratins de pommes de terre industriels et fades, et autres timbales "Gourmet" aux légumes sans saveurs, dont le temps de cuisson indiqué sur l'emballage peut facilement être multiplié par 2, la déception fut totale ! Et le pire de tout furent ces sabayons de Sauternes aux St Jacques et langoustines, farineux, sans finesse et à la composition trompeuse... Il faut dire que le packaging est fort bien étudié, et en tenterait plus d'un. Mais pour le contenu, c'est la cata ! Plus jamais ! Cela me réconforte dans le fait que cuisiner soi-même est mille fois plus savoureux, même si cela prend un peu plus de temps... Et si, en plus, vous achetez de bons ingrédients, alors c'est le nirvana !