saumure

  • Ooooh, les belles olives...

    Et voilà, c'est fait ! Je viens de récolter les magnifiques olives des 2 oliviers plantés sur la terrasse. Jamais, en dix ans, je n'ai vu une telle quantité d'olives, et de si belles tailles. Après la floraison, toujours abondante, seule une vingtaine d'olives de type niçoise arrivait à maturité. Un peu peu, mais je suis déjà habitué avec la vigne. Alors ça va : on s'y fait. Cette année, sans en connaître la raison, c'est la profusion : des niçoises, des grosses rondes comme en Grèce, des ovales,  des vertes, des violettes et des noires ; on se croirait sur un marché provençal ! J'ai donc préparé une saumure dans les règles de l'art - de l'eau avec un PH de 7 et 10% de sel - et ai noyé mes trésors méditerranéens dans ce liquide, pour un an au moins. En octobre 2009, nous devrions déguster cette fantastique récolte 2008 d'olives bruxelloises. Je vous le dis : il y a quelque chose qui ne tourne plus rond sur cette planète. L'année prochaine, je me lance dans l'ananas...