revolte

  • Je ne voudrais pas être alarmiste, mais...

    En 30 ans, 30% des ressources naturelles de la terre ont disparu. En 50 ans, soit une vie d'homme, nous avons plus dégradé la planète que lors des milliers d'années qui ont précédé. 30% des espèces végétales et animales sont déjà perdues et détruites à tout jamais, et une espèce disparaît toutes les 18 minutes dans le monde. 30 pays ont perdu l'ensemble de leur forêt vierge en 50 ans. Le patrimoine de l'humanité disparaît avant même qu'on ne l'ai étudié. Continuons comme cela et nous allons droit dans le mur ! Le monde du vivant, dont nous faisons partie, doit ré-apprendre à vivre ensemble et se respecter. Arrêtons cette surconsommation qui fait le bonheur et la fortune des groupes agro-alimentaires et des industriels. Mangeons moins de viande (l'élevage industriel est gros consommateur de céréales (OGM), d'eau (il faut 15.000 litres d'eau pour produire un kilo de viande), et est source de pollution, sans parler du CO dégagé par le bétail. Souvenons-nous que la terre nourrit l'homme : plantons quelques graines de légumes oubliés sur la terrasse ou dans le jardin, et retrouvons le bon goût des légumes de pleine terre. Signons un contrat avec un fermier (bio, si possible) et recevons chaque semaine un panier de fruits et légumes frais, de saison, non traités : c'est moins cher qu'au supermarché et bien meilleur ! Et arrêtons de nous remplir le crâne avec toutes ces publicités mensongères à la télé : Président, Danone et consorts, c'est de la foutaise ! Privilégiez les petits commerçants : c'est un peu plus cher, mais souvent de meilleure qualité. Et en plus vous vous ferez des amis. Il est temps de se rebeller, de quitter le modèle de con-sommateur parfait qu'à fait de nous l'industrie alimentaire et de nous recentrer sur les vraies valeurs, de retrouver le plaisir de manger des aliments sains et le plaisir du goût. On commence demain, tous ensemble ?