reserves

  • Réserves de victuailles provençales...

    Quel bonheur de se voir ramener du sud de la France quelques réserves alimentaires qui aideront à passer l'automne et l'hiver. 

    2 tresses d'ail violet de Provence (soit 24 têtes, calibre 70/90) qui tient jusqu'en avril, 1 tresse d'ail rose de Lautrec Label Rouge, 6 litres d'huile d'olive de Provence, première pression à froid, du Domaine de la Pierre Plantée à Sainte-Maxime, et un kilo d'olives noires aux herbes, qui tiennent un an dans le frigo.

    Quelques pots de miel (Lavande, Hauts-Paturâges et Sainfoin et Thym) de Monsieur Gélibert, apiculteur à Grimaud, quelques pots de confitures extra de griottes d'André Camous à Maussane Les Alpilles et quelques pots de Crème d'Olives Noires de l'Oliverie des Baronnies à Entrechaux.

    Ajoutons à tout cela quelques bonnes bouteilles de Bandol rouge (Terrebrune, Lafran Veyrolles et Pibarnon) et de Côtes de Provence, rouge lui aussi ( Château Saint-Baillon 2004 Le Roudaï et Domaine de la Cressonnière Cuvée Mataro 2006). Voilà quelques kilos de victuailles provençales qui parfumeront l'hiver, l'assiette et le verre...

    Et, en ce beau samedi automnal ensoleillé, j'ai rentré le bois sec qui animera les longues soirées hivernales, et je récolte les avant-dernières tomates goûtues et naturelles de la terrasse, pour en faire des conserves surgelées qui parfumeront, elles-aussi, les petits plats mijotés dans quelques mois. La récolte fût tellement abondante que mon freezer en est plein. Que du bonheur !

    Me voilà donc prêt à affronter l'hiver. Hiver qu'on annonce doux et très pluvieux et humide, après un mois d'octobre sec et ensoleillé. Mais on ne sait jamais, des fois qu'il serait glacial comme les 2 derniers...

  • On arrive au bout...

    Quelques chiffres intéressants parus dans "Science et Vie" : le nombre d'années de réserve des 12 métaux les plus exploités, sur base du rythme actuel de production en tonnes par an. Or (17 ans, 2.500 t/an), Argent (13 ans, 20.500 t/an), Platine (56 ans, 230 t/an), Fer (79 ans, 1,9 milliard de t/an), Nickel (40 ans, 1,6 million de t/an), Cuivre (31 ans, 15,6 million de t/an), Plomb (22 ans, 3,5 millions de t/an), Zinc (17 ans, 10,5 millions de t/an), Etain (20 ans, 300.000 t/an), Cobalt (112 ans, 62.000 t/an), Aluminium (131 ans, 190 millions de t/an), Palladium (15 ans, 232 t/an). On arrive donc au bout des stocks disponibles, et il va falloir être ingénieux pour trouver des alternatives ! Au niveau des énergies, on parle de 42 ans pour le pétrole, 150 ans pour le charbon, 64 ans pour le gaz naturel et 32 ans pour l'Uranium. Si la consommation actuelle n'augmente pas... Par contre, aucune limite pour le solaire, l'éolien et l'hydraulique, ainsi que pour la géothermie, des alternatives qui existent déjà, et qui ne polluent pas.