quantité

  • Tout çà !

    Suite au post publié sur la vingtaine de tonnes qu'on mange en une vie, j'ai commencé à faire mes comptes. Assez facile en ce qui me concerne puisque mon alimentation se résume à du poisson deux fois par jour, accompagné de légumes, d'ail et d'huile d'olive, sans oublier le vin rouge à chaque repas.

    Cela donne plus ou moins ceci :

    7 tonnes 465 kilos de poissons (sauvages pour la plupart) ingurgités jusqu'à ce jour. C'est beaucoup, et je suis un peu gêné... 

     

    poissons  sauvages.jpeg

    Pour vous donner une idée, voici un requin baleine de 7 tonnes :

    Requin baleine de 7 tonnes.jpeg

    Oui, j'ai déjà mangé tout çà, et autant de fruits et légumes, cuits ou crus.

    7 tonnes de légumes.jpeg

     

    400 litres d'huile d'olive première pression à froid.

     

    huile d'olive 1ère pression à froid.jpeg

     

    258 kilos d'ail frais, violet de Provence.

     

    Ail violet.jpeg

     

    Quant aux vins rouges, j'approche les 10.000 bouteilles, à raison de 2 verres par repas, plus quelques extras dont les dégustations du lundi...

     

    10.000 bouteilles de vin.jpeg

     

    Pas de pain, très peu de féculents, jamais de viande (sauf forcé durant mes 16 premières années, soit +- 150 kilos maximum), d'oeufs ou de lait, peu de fromages et jamais de sucre.

    Je peux rajouter le thé vert ou noir matinal, accompagné d'une cuillère de miel bio, mais c'est anecdotique. Sauf que cela commence à faire beaucoup de pots de miel...

    Impressionnant quand même, toute cette quantité de nourriture ! D'où l'importance de la qualité de ce que vous consommez pour rester en bonne santé. A méditer.

  • Comment perdre autant de poids que vous voulez, sans régime, et sans pilules.......

    Début juin 2013, je me trouvais trop gros, beaucoup trop gros. Bon vivant, gastronome et amateur de bons vins, je ne m'étais jamais rien refusé. Et cela commençait sérieusement à se voir... et à me déplaire.

    Incrédule par rapport aux centaines de régimes miracles qui vous assurent de perdre x kilos en x semaines, et certain du fait que perdre trop de poids trop vite n'était certainement pas bon pour la santé, j'ai décidé, tout simplement de perdre un kilo par mois, jusqu'à ce que je sois satisfait de ma silhouette. Sans me priver de quoi que ce soit car je ne voulais pas la contrainte, ni l'insatisfaction et les efforts imposés par un régime.

    J'ai fait un tableau reprenant mes prévisions, me suis acheté une balance précise (je n'en avais pas) et ai décidé de me peser tous les samedis matins, après le petit-déjeuner.

    Je me suis dit que je grossissais parce que je ne brûlais pas toutes les calories avalées, et que, par conséquent, il suffisait de réduire les quantités. Sachant que l'estomac envoie un signal au cerveau annonçant qu'il avait assez après 15 minutes, il suffisait donc de manger moins vite, de mâcher plus, et donc de manger moins. Et idem pour le vin bu à chaque repas.

    Les résultats ne se sont pas fait attendre, et j'ai très vite commencé à perdre du poids, mais tout en douceur et sur le long terme. Quatorze mois et demi plus tard, je suis à moins 15 kilos. J'ai toujours un petit ventre que je voudrais voir disparaître (rien à voir avec celui d'avant...), et vais donc poursuivre cette façon de faire jusqu'en décembre. Là, je serai à moins 19 et je vais recommencer à faire du sport à ce moment-là pour un peu plus me muscler.

    J'aurai retrouvé ma silhouette de jeune homme et serai heureux de mon apparence ! 

    Cette façon de faire n'empêche nullement de faire des fêtes comme avant, des excès sporadiques ou des agapes gastronomiques (style 8 services et vins assortis au resto). Il suffit de juste faire un peu attention les 2 jours qui suivent.

    Quelques derniers conseils :

    1. C'est la qualité qui compte et pas la quantité. Privilégiez de bons ingrédients (et le goût), plus chers mais en achetant la moitié : votre repas doit tenir dans la paume de vos 2 mains.
    2. Dressez une belle assiette, on mange aussi avec les yeux.
    3. Ne vous jetez pas sur votre assiette comme un chien sur sa gamelle. Laissez les goinfres qui vous entourent manger comme ils l'entendent. Admirez d'abord votre assiette, repérez chaque ingrédient, demandez-vous où a poussé cette petite tomate ou d'où vient ce poisson, parlez à ceux qui vous accompagnent, et puis, commencer à déguster ce délicieux repas, en prenant le temps de mastiquer et de prendre du plaisir avec chaque bouchée. 
    4. Savourez ce verre de vin, gorgée par gorgée, en tentant de découvrir tout ce qu'il exprime.
    5. Une fois que vous sentez que vous avez assez mangé, arrêtez-vous. Ne finissez pas votre assiette. Vous avez bien mangé et cela suffit. Ne vous forcez surtout pas à vider votre assiette ou le plat.
    6. Quand vous préparez un repas, réduisez les quantités habituelles : on mange trop, trop vite et mal. Rectifiez les quantités pour éviter de jeter les restes. Et idem lors de vos achats.
    7. Je mange toujours du beurre, de la crème fraîche, des fromages au lait cru mais en moindre quantité. Un tiers de Reblochon Fermier au Lait Cru plutôt qu'un entier me comble autant de bonheur qu'avant. Et 200 grammes de poisson plutôt que 500 grammes, comme je faisais avant... Et 2 verres de vin rouge à chaque repas au lieu de 4.
    8. Et, si vous en avez la possibilité, essayer de faire 30 minutes d'activité physique trois fois par semaine (vélo, marche rapide, natation, escaliers plutôt que l'ascenseur, travaux ménagers dynamiques, etc...).

    Vous verrez, c'est hyper facile. Car on ne se prive de rien.

    Et quand je dis que j'arrête en décembre, je me demande ce que je vais arrêter... Car, aujourd'hui, j'estime que je mange normalement et à ma faim. Je ne prends jamais rien en dehors des repas (pas faim). Il faudra donc stabiliser le poids pour éviter de continuer à perdre un kilo par mois ! Et là, je ne sais pas encore comment faire... Je vous tiendrai au courant.