produits de saison

  • Le Monde est petit à Bruxelles...

    Superbe dîner vendredi soir dans ce restaurant de quartier (square Montgomery) fraîchement étoilé.

    Pour y avoir été une dizaine de fois (dont 2 depuis qu'il est étoilé), je peux juger des immenses progrès du jeune chef. Impressionnant.

    Ce soir là, nous avons opté pour une entrée fraîche de saison : Terrine de tomates anciennes, chèvre frais fermier, caviar de tomates vertes à 17 euros. Fort belle présentation, belle association de goût et croquant bienvenu des 2 croûtons. Parfait.

     

    FullSizeRender.jpg

    On opta ensuite pour un turbot sauvage en suggestion, et dont j'ai oublié l'énoncé. Mais l'assiette parle d'elle même. Cuisson parfaite pour ce poisson sauvage noble de plus en plus rare à trouver.

    FullSizeRender 2.jpg

    Pour accompagner ces 2 plats succulents, un Puligny-Montrachet Premier Cru Les Garennes 2008 en Côte de Beaune, parfait, et un Château Vannières 2009 en Bandol, très bien aussi.

    Une adresse à retenir et un jeune Chef plein d'avenir.

     

     

  • Plats belges de haut vol...

    Je ne peux m'empêcher de partager avec vous quelques photos de plats de haut vol, dégustés cet été :

    Commençons par le Bouchery, à Uccle. Vraiment très bien.

    720.jpg

    723.jpg

    729.jpg

    732.jpg

    737.jpg

    On poursuit avec le Bartholomeus à Knokke-Heist, magnifique également :

    116.jpg

    117.jpg

    118.jpg

    119.jpg

    121.jpg

    122.jpg

    123.jpg

    126.jpg

     

  • Un dîner japonais chez soi...

    Invité à une inoubliable soirée anniversaire, j'ai eu l'occasion de déguster un repas japonais préparé sur place par un traiteur : Kaiseki.

    Un repas "Kaiseki" exprime le mieux ce qu'est la vraie gastronomie japonaise. Il se compose d'une suite de plats dont l'agencement et la composition confinent à la perfection tant pour les papilles que pour l'odorat, mais aussi pour l'oeil, tant les plats de service sont exquis dans leur diversité : formes, matières et coloris.

    Les mises en bouche servies à l'apéritif furent incroyables de finesse et de créativité. C'est, par exemple, la première qu'il m'est donné l'occasion de déguster un chips de daurade ! C'est très fin, croustillant, encore tiède, avec un vrai goût de vraie daurade sauvage : magnifique !

    Le sashimi de saumon et de thon rouge fut époustouflant tellement l'accord avec les sauces était divin. C'est frais, cela fond dans la bouche, et à nouveau, avec une accord de saveurs incroyables. Chapeau bas au cuisinier.

    S'ensuivit un Tataki de filet pur de Boeuf Wagù (et pour moi de saumon) qui restèrent dans la même lignée de tout ce qui précéda, tout comme les desserts qui achevèrent ce repas magique. Seul, le cubi de Saké ne fut pas achevé...

    Avantage pour la maîtresse de maison : elle ne s'occupe de rien et ne se consacre qu'à son bien-être et à celui de ses invités. Avantage pour les invités : la découverte de mets originaux, de saveurs inconnues, d'accords subtils et d'une fraîcheur inouïe. Et quand on voit sur le site, à prix tout à fait raisonnables !photo_kaiseki.jpg

    Voici les coordonnées : http://www.kaiseki.be

  • Où trouver des paniers Bio à Bruxelles...?

    Voici la liste des points de vente bruxellois où vous pourrez vous approvisionner en paniers Bio, en direct des fermes wallonnes. Produits sains et goûtus, de saisons, sans pesticides et autres produits chimiques, et dont la culture ou l'élevage respectent l'environnement :

    Bio Lounge 

    Rue de l’Enseignement 116-120 

    1000 Bruxelles 

    02/218.54.00 

    info@biolounge.be 

    http://www.biolounge.be/ 

    Cookitude 

    Rue des Tanneurs 62 

    1000 Bruxelles 

    02/290.63.90 

    info@cookitude.com 

    www.cookitude.com 

    Ignace Sépulchre 

    Mercredi matin 

    au marché de la place Sainte Catherine 

    1000 Bruxelles 

    Jeudi de 7h à 13h 

    au marché du Boulevard du Souverain 

    1160 Bruxelles 

    083/61.30.31 

    ignacebio@gmail.com 

    Le Thym Frais 

    Chaussée d’Helmet, 184 

    1030 Bruxelles 

    02/215.01.10 

    genevieve.brouhon@skynet.be 

    Bio-Shanti 

    Avenue Adolphe Buyl, 70 

    1050 Bruxelles 

    02/647.88.60 

    bioshanti@skynet.be 

    www.bioshanti.be 

    Bio Corner 

    Place St Job, 12 

    1180 Bruxelles 

    02/372.39.78 

    biocorner@skynet.be 

    Gokan 

    Avenue Albert 8 

    1190 Bruxelles 

    02/346.07.27 

    info@gokan.be 

    www.gokan.be 

    La Bouch’Bio 

    Samedi de 8h à 13h 

    au marché du Gué 

    1200 Woluwe Saint-Lambert 

    081/71.75.17 

    labouchbio@skynet.be 

    http://www.labouchbio.com

  • Résidus de pesticides dans 65,7% des fruits...

    En Europe, ce sont en effet 47% des aliments qui contiennent des résidus de pesticides dont 5% sont non conformes à la réglementation (dépassement des Limites Maximales en Résidus - LMR) ! Notez qu'en 2003, la contamination par les résidus de pesticides dans les aliments n'était que de 42% (sic!) avec des dépassements de LMR identiques aux nouveaux chiffres. La nourriture des bébés est également contaminée : au niveau européen, la contamination des aliments pour bébé est préoccupante : 8,7% d’entre eux contiennent des résidus de pesticides et 2.7% d’échantillons dépassent mêmes les LMR ! Un scandale ! Pour la France ce sont 48% des aliments qui contiennent des résidus de pesticides dont 4% qui dépassent les LMR. Si ce chiffre de 48% montre une très légère baisse par rapport à l’année précédente, les résultats sont très contrastés. En effet, si la situation semble s’améliorer pour les légumes (34% d’aliments contaminés en 2004 contre 41% en 2003), la situation est inverse pour les fruits : 65.7% contiennent des pesticides en 2004 contre 64.5% en 2003 et surtout pour les céréales où il n’y avait aucun dépassement de LMR en 2003 alors qu’en 2004 ce sont 2.4% des céréales analysées qui sont au-dessus des LMR, pour un total de 50.4% d’échantillons contaminés soit plus qu’en 2003... En France comme en Europe, un cocktail de pesticides ! En France, les résidus multiples sont de plus en plus fréquents puisqu’on est passé de 23.7% des échantillons d’aliments végétaux contenant de 2 à 8 pesticides différents en 2003 à 25.5% de ces aliments contaminés par des résidus multiples en 2004 ! Et Europe on assiste à la même tendance, + 3% d'échatillons avec des multi-résidus de pesticides dans les végétaux et céréales(on passe en 2003 de 20,5% à 23,4% en 2004). Les aliments conventionnels deviennent toxiques : l’enquête européenne montre également par modélisation que certains aliments sont tellement contaminés par des résidus de pesticides que les plus gros consommateurs de ces aliments peuvent ingérer journellement des quantités supérieures aux doses de référence pour la toxicité aiguë ! C’est le cas pour des enfants qui pourraient ainsi ingérer jusqu’à 8 fois la dose de méthamidophos, un insecticide neurotoxique, dans des laitues, ou encore 4 fois la dose de oxydemeton-methyl, toxique pour la reproduction et le système nerveux, dans des pommes ! (Cà, cela va refroidir une copine qui adore les pommes non bio...). « Devant cette contamination toujours très préoccupante des aliments par les pesticides, le MDRGF appelle les législateurs européens à intégrer des objectifs de réduction de l’usage des pesticides en agriculture dans les législations actuellement en préparation. A un jour du 2° colloque de l’Appel de Paris sur environnement et santé, la France, grand pays agricole, devrait porter cette demande de manière prioritaire, et rompre ainsi avec une tradition de grande dépendance à l’utilisation des pesticides en agriculture» déclare François VEILLERETTE, Président du MDRGF. D'un côté on nous rappelle de consommer 10 légumes ou fruits par jour, afin de lutter préventivement contre le cancer, et de l'autre, en appliquant ce conseil, on se bourre de résidus toxiques, dépassant les limites maximales conseillées, et qui provoquent le cancer... Il n'y a qu'une seule solution : consommer BIO ! Je ne le répéterai jamais assez... Et à ceux qui me répondent que c'est plus cher, je répète que je préfère manger moins, mais sain. Et en plus, ces aliments bio nous forcent à manger des produits de saisons, et nous font re-découvrir le vrai goût des aliments ! Que du bonheur...