producteurs locaux

  • Consommer local...

    Veiller à ce que nous mettons dans notre assiette fait partie des multiples petits actes citoyens que nous pouvons poser pour diminuer notre empreinte écologique. Le transport de marchandises par voie aérienne était de 2 milliards de tonnes/kilomètres transportées en 1960. En 2006, ce chiffre est passé à 150 milliards. Et la part des émissions de CO2 due aux transports aériens s'accroît chaque année.

    Un supermarché scande "Vivez comme vous voulez", un autre clame "Et tout devient possible". Nous en sommes intimement convaincus. Et si nous, consommateurs, n'achetons plus de cerises d'Argentine, de fraises d'Israël ou de myrtilles du Chili en hiver, ils n'en proposeront plus. Ensemble, nous pouvons forcer le changement. Et tout cela sans réellement perdre de notre confortable qualité de vie.

    Mais pour que le consommateur s'y retrouve, il faut l'aider à faire son choix en connaissance de cause. Le collectif "Avion Rouge" en appelle donc au politique pour qu'il légifère en la matière et impose aux distributeurs l'application de logos (un avion rouge et un bateau bleu, par exemple) indiquant systématiquement et clairement le mode de transport utilisé pour le transport intercontinental de ces marchandises.

    Ne consommer que des aliments produits localement : voilà la solution pour réduire les émissions de CO2. Les autres avantages sont nombreux : vous connaîtrez le producteur et la façon dont il travaille (culture Bio, élevage traditionnel, ...), vous consommerez des produits de saison et bien plus frais, vous éviterez les traitements chimiques auxquels sont soumis les aliments qui voyagent, afin de leur assurer une meilleure conservation. Tout bénéfice pour notre santé ! Et nous ferons vivre ces éleveurs et agriculteurs locaux en les rémunérant au juste prix.