pressions economiques

  • 22, voilà les poulets chlorés...

    La «promesse» d'une levée de l'embargo sur le poulet chloré américain, sujet récurrent de contentieux entre Bruxelles et Washington, avait déjà été évoquée le 13 mai par le commissaire européen à l'Industrie, Günter Verheugen, soucieux de renforcer les liens commerciaux transatlantiques. Côté scientifique, les avis sont partagés. Emmenés par la France, une vingtaine d'États membres critiquent la décision communautaire. Ils pourraient de facto la bloquer. «Les Américains peuvent avoir le modèle alimentaire qu'ils veulent, on n'est pas obligés de le transférer en Europe», a déclaré le ministre français de l'Agriculture, Michel Barnier. Plusieurs capitales craignent également que la méthode américaine supplante progressivement les règlements sanitaires européens. Ces derniers prévoient un contrôle minutieux de l'élevage, de la surveillance journalière des poussins aux contrôles qualité réalisés à la sortie de l'abattoir. «Les Américains compensent l'insuffisance de leurs contrôles d'hygiène tout au long de la chaîne par cette opération radicale qu'est le chlorage», explique un vétérinaire. La fédération avicole française s'est inquiétée mercredi de possibles «distorsions de concurrence». Les quatre substances de décontamination (dioxyde de chlore, chlorure de sodium acidifié, phosphate trisodique, acides peroxydés) ne pourront pas être mélangées. «S'il y a des dangers, nous prendrons des mesures immédiates», a conclu un expert. Selon l'industrie avicole, 300 000 tonnes de poulet chloré seraient prêtes à être exportées dans l'UE. Et voilà comment notre vieille Europe est envahie par la mal-bouffe... Et ne pensez pas trouver de grandes étiquettes "Attention, poulet chloré nourri aux OGM"... Si c'est vraiment écrit, ce sera en caractères minuscules, au dos de l'emballage... Merci à l'Europe de plier une fois de plus aux demandes strictement économiques des USA, et d'inonder notre continent de saloperies ! Un bon poulet bio : il n'y a que cela de vrai, de bon, de goûteux et de sain pour la santé. On est ce qu'on mange : pensez-y !