pluie

  • C'était juste...

    J'avais écrit sur ce blog le 01/11/2014 :

    "Côté météo, voyons ce que prédit mon gourou (Météolaflèche.com) :

    Novembre 2014 : Douceur ( + 1° C par rapport à la normale), mais précipitations importantes en seconde quinzaine (+ 40%) et soleil déficitaire (- 25%). Forts coups de vent sur l'Ouest. Premières neiges, en France (limite pluie /neige : 1.000 mètres) durant la 1ère quinzaine.

    Décembre 2014 : Douceur toujours ( + 1° C), coups de vents et précipitations (+ 40%), et peu de soleil (- 30%). A nouveau de la neige en France pendant la seconde quinzaine.

    Janvier 2015 : On reste dans l'agitation, avec toujours autant de pluie (+40%) et un déficit en soleil (- 20%). En seconde quinzaine, toujours doux sur l'Ouest et offensive hivernale probable sur l'Est. Et grandes marées le 22 et 23 janvier (coefficient 109).

    Février 2015 : Première quinzaine humide, seconde quinzaine anticyclonique, un peu plus froid. Précipitations et ensoleillement normaux." 

    On peut dire que ses prévisions étaient justes ! Douceur, pluie et vent ont été notre quotidien, avec une seconde quinzaine de février plus froide... Chapeau bien bas pour ces tendances saisonnières ! Allez sur son site pour découvrir les prévisions pour les 16 prochains jours, ou pour les 6 prochains mois !

  • En Mai, ne te découvre pas d'un fil...

    Tout fout le camp, même les dictons ! Avec ce foutu changement climatique, les saisons n'ont pas facile... Déjà qu'on s'est tapé un interminable hiver froid, humide et sombre, puis on s'est tapé un printemps qui n'a pas voulu montrer le bout de son nez pendant 3 semaines, et nous voilà dans cette seconde moitié de Mai, froide et humide.

    Rassurez-vous, nous aurons une courte amélioration mercredi, avant de replonger pour le reste de la semaine en-dessous des 10° ! Que du bonheur. Espérons seulement que Juin et Juillet nous apportent le soleil, tant attendu et mérité, et enfin un peu de chaleur... Mais ce n'est pas gagné d'avance. C'est en effet au mois d'août que nous devrions enfin nous sentir en été. Le vrai.

    Et si on pouvait bénéficier d'un été indien jusqu'en Novembre, alors on pardonnera tout ce qu'on vient de subir et d'endurer. Courage, le soleil reviendra bien un de ces jours.. Mais pas vendredi prochain, en tous cas...

    day_4__fr_78bdde1018d8e0854453d82537baba7e.jpg


  • Météo fraîche et pluvieuse pour toute la semaine...

    Non, il n'a pas gelé lors de ces Saints de Glace et il ne gèlera plus. Par contre, les températures sont bien fraîches pour la saison, et le resteront toute la semaine, avec de la pluie en prime !

    Tant mieux pour la végétation et les nappes phréatiques me direz-vous. Oui, bien sûr, mais mes pauvres tomates, plantées sur la terrasse, ont plutôt besoin de chaleur ! 20° minimum. On est loin du compte... Elles attendront donc un peu, comme tout le monde.

    Déjà que le printemps a bien 3 semaines de retard et que la saison est décalée : il a fallu attendre début mai pour les asperges (au lieu d'avril), il faudra attendre juillet pour les fraises, au lieu de juin, et août pour les tomates, au lieu de juillet. Juste une question de chaleur et de patience...

    Et, en attendant, mangeons des asperges -elles sont délicieuses- et rêvons des premières tomates...

    P7090175.jpg

  • Trois mois de pluie...?

    Voilà les prévisions pour le mois prochain... Et, pour tout vous dire, pour les 3 mois prochains! Mêmes cartes toutes noires pour les mois de Novembre, Décembre et Janvier, avec 50% de pluie en +, 20% de soleil en - et un peu plus de douceur que les normes saisonnières habituelles. Un hiver sombre, doux et pluvieux.

    Profitons donc bien de ces dernières journées estivales !

    www.meteolafleche.com, un site habituellement fiable pour les prévisions à long terme.

  • L'été débutera le 21 juillet...

    Il paraîtrait que nous avons encore 10 jours à tenir avant qu'un anticyclone durable ne nous amène chaleur et soleil, pour la première fois depuis le mois de mars... L'été pourra alors débuter !

    La météo de nos régions est perturbée par un changement de direction et d'intensité du Gulfstream, ainsi que par l'absence de l'anticyclone des Acores, qui habituellement nous protège des dépressions.

    Cela nous amène au 21 juillet, date de la Fête Nationale, lors de laquelle il pleut 9 fois sur 10. J'ai donc un doute... Mais faisons confiance aux météorologues !

  • Et pour en finir avec la flotte...

    Après ces 2 articles évoquant l'eau du robinet et l'eau en bouteilles, terminons le tour du sujet avec la pluie qui nous attend dans les mois à venir...

    J'avais annoncé fin janvier sur ce blog un mois de mai frais et pluvieux, sauf la troisième semaine, et cela semble s'avérer exact. 

    Juin sera normal au niveau ensoleillement et températures, mais avec 50% de pluie au-dessus des moyennes.

    Juillet, quant à lui, nous amènera 70% de pluie en plus que la normale habituelle, ce qui n'empêchera pas l'ensoleillement d'être présent aussi (+20% par rapport à la normale).

    Le mois d'août frais et humide, avec 40% de flotte en plus, et avec une carence en soleil (-20%). Cela fera penser à l'automne...

    Septembre serait normal au niveau température et pluie, et avec 20% d'ensoleillement en plus que la normale habituelle.

    Octobre sera frais, pluvieux (+ 50%) et peu ensoleillé (- 30%). L'hiver arrive déjà...

    Conclusions : les nappes phréatiques vont pouvoir se remettre à niveau et on ne devra pas arroser les jardins cet été ! Par contre, pour un ciel bleu et une chaleur estivale, ce ne sera pas en Belgique qu'il faudra rester ! 

     

  • Temps pourri... et ce n'est pas fini...

    J'avais écris le 30 août 2009 dans l'article intitulé :"Le temps des mois à venir..."

    "Septembre : devrait être beau et chaud, avec moins de pluie que d'habitude, mais avec quelques épisodes orageux. Et une grosse baisse passagère des températures vers la mi-septembre (4 jours).

    Octobre : sera doux et très pluvieux. Pas beaucoup de soleil et beaucoup d'humidité, et quelques belles tempêtes en mer.

    Novembre : sec et froid la première quinzaine, avec du soleil et de la neige, puis, fin du mois beaucoup plus doux et humide.

    Décembre : Doux et humide au début, puis 15 jours de temps sec, froid et ensoleillé, avant de terminer l'année sous les précipitations.

    Janvier et février : froids et neigeux, sans trop de soleil."

    Ces prévisions à long terme (à 6 mois) se sont révélées exactes. Le mois de février qui s'annonce sera pareil à janvier, comme prévu. De quoi apporter un peu plus d'importance à ces prévisions, qui, à priori, semblent loufoques et impossibles...

    Et pour les mois à venir, me direz-vous ? Et bien, février, froid et blanc. Mars, avec une première quinzaine hivernale et une seconde quinzaine estivale. Avril, gris. Mai, frais et pluvieux sauf la 3ème semaine. Quant à l'été (juin, juillet et août), il s'annonce pluvieux (+ 40% par rapport à la normale), avec un mois de juillet fort gris, et des mois de juin et août normalement ensoleillés. Pour la chaleur, attendre août...

    Bref, la Côte Belge en juillet n'est pas vraiment la destination conseillée, si toutefois ces prévisions à long terme s'avèrent aussi exactes que les précédentes... Qui vivra verra...

  • Le temps des mois à venir...

    Après ce très beau mois d'août, annoncé, que nous réserve l'avenir ? Sur base de certains sites annonçant la météo à long terme, voici ce qu'il en ressort :

    Septembre : devrait être beau et chaud, avec moins de pluie que d'habitude, mais avec quelques épisodes orageux. Et une grosse baisse passagère des températures vers la mi-septembre (4 jours).

    Octobre : sera doux et très pluvieux. Pas beaucoup de soleil et beaucoup d'humidité, et quelques belles tempêtes en mer.

    Novembre : sec et froid la première quinzaine, avec du soleil et de la neige, puis, fin du mois beaucoup plus doux et humide.

    Décembre : Doux et humide au début, puis 15 jours de temps sec, froid et ensoleillé, avant de terminer l'année sous les précipitations.

    Janvier et février : froids et neigeux, sans trop de soleil.

    Si tout ceci se révèle exact, cela signifie qu'on vendange fin septembre et qu'il y aura de la neige pour les sports d'hiver, mais peu de soleil. Et une longue période de froid. Et si c'est faux, ne m'en voulez pas...

  • Première guerre de l'eau... en Europe !

    La sécheresse qui frappe plusieurs régions espagnoles, dont la Catalogne, a déclenché une "guerre de l'eau" en Espagne, où les zones les mieux approvisionnées refusent d'aider les moins arrosées. Le déficit de précipitations depuis 18 mois a provoqué une sécheresse sévère dans la partie méditerranéenne du pays, "la pire depuis 1912", selon Jaime Palop, chef de la direction générale de l'eau, qui dépend du gouvernement. Sur toute l'Espagne, "on peut parler de la situation de sécheresse la plus importante depuis 40 ans, si on prend en compte la période écoulée depuis le début de l'année hydrologique, le 1er octobre dernier", a déclaré à l'AFP Angel Rivera, porte-parole de l'Agence espagnole de météorologie (AEM). "Il a plu 40% de moins qu'il aurait dû" pendant cette période, a ajouté ce responsable. Les réserves d'eau du pays ont baissé à 46,6% de la capacité totale des barrages. La situation est particulièrement critique en Catalogne (nord-est), où les barrages sont à 19% de leur capacité, près du seuil de 15% en-dessous duquel l'eau est jugée inutilisable car elle brasse le fond vaseux des retenues. S'il ne pleut pas de manière conséquente dans les prochains mois, Barcelone et sa région pourraient connaître des problèmes d'approvisionnement cet été et des restrictions cet automne, selon les autorités régionales. "Or, les prévisions pour les trois mois à venir ne sont pas optimistes. On s'attend à des précipitations normales, voire légèrement en-dessous de la moyenne", explique Angel Rivera. Alarmé, le gouvernement régional catalan cherche des solutions pour ne pas mettre en péril l'approvisionnement de cette région très peuplée (7 millions d'habitants) et touristique. L'une d'elles est l'acheminement d'eau par navires citernes depuis Marseille (sud de la France) et Tarragone (nord-est de l'Espagne), mais elle est jugée trop chère par ses détracteurs, ou encore par train. Une autre, moins chère mais plus polémique, est le transvasement d'eau depuis un affluent du fleuve Ebre, le Segre. Cette solution défendue localement par les socialistes au pouvoir en Catalogne a été rejetée par le gouvernement socialiste de José Luis Rodriguez Zapatero, globalement hostile aux transvasements des cours d'eau. Les Catalans reprochent à l'Aragon de vouloir garder ses réserves d'eau pour des projets polémiques comme la construction en plein désert d'un "Las Vegas européen" avec casinos, hôtels et golfs. Pour les agriculteurs, le temps presse. "S'il pleut dans les prochains jours, les cultures peuvent être sauvées, sinon la situation peut devenir catastrophique", a déclaré à l'AFP Andrés del Campo, président de la Fenacore, une fédération réunissant des milliers de cultivateurs. "Des zones comme le Levante (est) risquent de ne pas pouvoir approvisionner en fruits et légumes le marché extérieur, qui représente 60% de leur activité", a-t-il souligné. La Catalogne espère pour sa part que la mise en marche d'une usine de désalinisation d'eau marine, prévue pour 2009, permettra de produire 60 millions de m3 annuels d'eau potable, l'équivalent d'environ deux mois de consommation. Bref, c'est parti : le sud de l'Europe va, dorénavant, devoir contrer ce problème majeur qui s'annonce au niveau mondial ! En Afrique, faute de moyen financiers, ce sera la désertification et la mort... En Espagne, les moyens et les solutions techniques existent : ne nous inquiétons pas trop ! Mais, où que ce soit, des bouleversements majeurs sont en cours, et il va falloir s'y habituer et vivre en conséquence. Et la biodiversité va encore en prendre un coup... Mais où allons-nous ?