plats prepares

  • C'est ensemble qu'on y arrive...

    J'ai été fasciné par cette photo trouvée sur National Geographic. Quelle solidarité pour arriver au but ! Que ce soit pour des fourmis ou des hommes, c'est la même chose. Que ce soit pour gagner un match, que ce soit pour réussir un événement caritatif, que ce soit au boulot pour atteindre des objectifs, ou que ce soit pour lutter contre certaines dérives de notre société de consommation, ce n'est qu'ensemble que nous y arriverons.macro_photography_07.jpgSi on ne veut pas manger d'OGM, si on ne souhaite que des aliments BIO non traités, si on refuse l'huile de palme, les fast food et la malbouffe, c'est ensemble que nous y arriverons. En boycottant les aliments industriels, en consommant local et de saison, en cuisinant nous-mêmes, pour être sûrs de ce que nous mangeons. Terriens, il est temps d'agir... Et cela, vous le savez depuis longtemps ! Alors allons-y ! Tous ensembles.

  • Aliments à éviter en cas de cholestérol...

    Trop de cholestérol est dangereux pour la santé. Mangeons donc plus sainement, comme le propose e-santé.be, en évitant certains aliments :

    1.) Les aliments renfermant le plus de cholestérol :

    jaune d'oeuf

    abats

    matières grasses d'origine animale: beurre, saindoux, crème fraîche, graisse d'oie, de canard, lard

    charcuterie

    crustacés: crevette, crabe, langouste, homard, langoustine

    lait entier et ses dérivés comme les fromages, tous riches en graisses saturées.

    viandes.

    2.) Les aliments renfermant des acides gras saturés :

    viandes grasses: entrecôte et côtes, mouton, charcuteries

    produits laitiers: beurre, fromage, crème, pâtisseries à base de produits laitiers

    certains végétaux: huile de palme, de coco, beurre de cacao.

    3.) Les huiles de friture. Les hautes températures altèrent les acides gras, lesquels forment des dérivés hautement cancérigènes et néfastes pour les artères. 

    4.) Les acides gras hydrogénés. L'hydrogénation est un procédé industriel qui permet de solidifier les huiles au contact de l'hydrogène, ce qui rend leur manipulation plus facile. On transforme ainsi des acides gras insaturés naturellement fluides et aux propriétés cardiovasculaires bénéfiques en acides gras saturés néfastes pour la santé. 

    5.) Les acides gras issus du shortening. Les huiles végétales sont additionnées d'huiles animales saturées puis hydrogénées en gras solide. Ce procédé améliore la préparation et la consistance des pâtisseries et des gâteaux industriels. 

    6.) Les acides gras Trans : Ces acides gras apparaissent lorsque des huiles végétales riches en acides gras polyinsaturés sont hydrogénées. Ce procédé modifie la forme de ces acides gras et augmente leur rigidité. Ils deviennent ainsi solides à température ambiante, comme les acides gras suturés. Mais une fois ainsi transformés, ces acides gras, alors dénommés "acides gras trans", changent de propriétés: ils augmentent le "mauvais" cholestérol, diminuent le "bon" et aggravent le risque de formation de caillots à l'intérieur des artères. 

    Attention, les graisses trans ne figurent pas obligatoirement sur l'étiquetage. Tout aussi dangereux, elles sont comptabilisées comme graisses insaturées, alors qu'elles ont perdu leurs propriétés et inversement acquis celles des acides gras saturés. 

    7.) Les aliments refermant de mauvais acides gras transformés (haute température, hydrogénation ou isomérisation) :

    Margarines

    Fritures: frites, beignets, aliments panés

    Biscuits de pâtisserie ou apéritif

    Pâtisseries industrielles (cookies, muffins, crèmes pâtissières...)

    Viennoiseries industrielles (croissant, pain au chocolat...)

    Viandes grasses (mouton, porc, certaines pièces de boeuf)

    Préparations à base de graisses industrielles.

    Et voilà, c'est tout ! Tout le reste, vous pouvez le manger ! Tous les poissons, tous les légumes et céréales, tous les fruits (frais et secs), de l'huile d'olive, toutes les herbes et épices : il y a moyen de se faire plaisir ! Ce n'est pas un régime, c'est manger sainement et éviter les produits industriels et les plats cuisinés tout prêts. Et, en plus, si vous mangez Bio, alors là, c'est le top du top ! Non seulement au niveau du goût et de la qualité des aliments, mais aussi au niveau des nutriments indispensables à notre corps. Nutriments qu'on ne trouve plus, ou en très faibles quantités, dans les aliments produits en agriculture intensive (c'est-à-dire traditionnelle).

    Le monde change. Changez aussi.

     

  • Les plats préparés...

    On n'est jamais mieux servi que par soi-même, et ceci est également valable pour les plats préparés, même s'ils sont signés par de grands chefs... D'abord, il est impossible de reproduire en usine ce qu'un grand chef fait en cuisine : les ingrédients ne sont pas les mêmes, la recette non plus (sans parler de la cuisson), ni l'amour à préparer ce plat et à bien le présenter. Un plat préparé vendu 5,30 Euros coûte 1,90 euros en fabrication, 1,60 en ingrédients, 1,00 en coûts de distribution, 0,40 en marge bénéficiaire du magasin, 0,20 en frais de marketing et 0,20 en Royalties au chef qui le signe (il peut empocher plusieurs centaines de milliers d'Euros par an si c'est un succès). Moralité : il vaut mieux acheter soi-même quelques bons ingrédients et sortir en maximum 20 minutes un bon petit plat maison. Ce sera bien moins cher et mille fois plus savoureux...