pioneer

  • CO2, mon amour...

    Sous le parapluie du “réchauffement climatique anthropique”, les multinationales de l’agrochimie, de la pharmacie et de la semence, ainsi que les divers cartels pétroliers, banquiers, agro-alimentaires, automobiles, assistés de leurs complices dans les organisations internationales (ONU, FMI, Banque Mondiale...) et dans les instituts agricoles (CGIAR, IRRI...) et soutenus par les plus grosses fondations du monde (Fondation Rockefeller, Fondation Bill Gates...) lancent une seconde révolution verte transgénique - avec des variétés génétiquement manipulées - pour “refroidir la planète” par les nécro-carburants et pour accroître la production alimentaire industrielle. Tout cela sur fond de mensonges climatiques. Mais les mensonges climatiques de Mr Al Gore sont peu de choses eu égard au fait qu’il fut l’homme de Monsanto, de 1993 à 2000, et qu’il est l’un des principaux responsables de l’invasion planétaire par les OGMs. Les mensonges climatiques de Mr Kofi Annan sont peu de choses eu égard au fait que son organisation AGRA est l’un des principaux vecteurs de l’invasion actuelle de l’Afrique par les chimères génétiques.

    La suite de l'article sur : www.liberterre.fr/gaiasophia/gaia-climats/generaux/eugenique.html

    Vous allez être secoués...

  • Sarko bouge, l'Europe aussi...

    Suspension des OGM, réduction des pesticides, bâtiments à énergie positive, transports...Nicolas Sarkozy a annoncé jeudi soir plusieurs mesures de rupture écologique. " La France n'a pas à rougir de ce qu'elle a fait jusqu'à présent. Elle n'est pas en retard mais elle veut désormais être en avance ". Sur les OGM, il s'est prononcé en faveur de la suspension des cultures à des fins commerciales, " en attendant les conclusions d'une expertise à conduire par une nouvelle instance qui sera créée avant la fin de l'année ". S'agissant des pesticides, objet de confusions et d'affrontements lors des négociations qui ont eu lieu le matin même, le président a finalement tranché pour " une réduction de 50% si possible en 10 ans ". " On ne peut plus être, en permanence, dans les seules mains des firmes phytosanitaires ", a-t-il même ajouté. Evoquant l'agriculture biologique, le président n'a pas repris les objectifs chiffrés décidés par les négociateurs (6% de la surface agricole d'ici 2012), annonçant simplement que " les cantines publiques devront au moins une fois par semaine, servir un repas issu de l'agriculture biologique ". Ce n'est pas beaucoup, mais mieux que rien. Et en tout cas, c'est un signal que les choses vont enfin bouger, en France, et donc en Europe. D'ailleurs, pour la première fois, le Commissaire européen à l'Environnement veut refuser la culture de deux variétés de maïs transgénique dans l'union européenne, en invoquant le principe de précaution. Il s'agit du maïs B II de la firme suisse Syngenta, et du maïs 1507 de Pioneer. C'est une première, et un bon signal. Espérons qu'on aille beaucoup plus loin. Terriens, il est temps d'agir...