petite biture

  • Boire ou mourir...

    "L'étude, publiée en ligne ce jeudi par le journal médical britannique Heart, a porté sur plus de 41 000 hommes et femmes âgés de 29 à 69 ans (dont 15 630 hommes), suivis en moyenne sur dix ans. Durant cette période, 609 cas d'infarctus et d'autres événements coronariens (angine de poitrine...) ont été notés dont 481 parmi les hommes et 128 parmi les femmes.

    Les hommes, buveurs modérés (5 à 30 grammes d'alcool par jour), gros buveurs (30 à 90 g/j) ou très gros buveurs (+ de 90 g/j), avaient tous un risque de maladies coronariennes moindre que les non buveurs. Pour les ex-buveurs, le risque était de 10 pc inférieur à celui des non-buveurs. Il était inférieur de 35 pc pour les petits consommateurs (0 à 5 g/j), de 54 pc pour les buveurs modérés et de moitié pour les gros et très gros buveurs.

    Les effets de la consommation d'alcool chez les femmes ne sont pas statistiquement significatifs dans l'étude."

    Voilà une étude qui en contredit certaines autres, notamment françaises, qui voudraient nous faire croire que boire, même un petit verre de rouge, serait désastreux pour notre petite santé ! Certains voudraient évidemment appliquer la tolérance zéro, et font tout pour diffuser des messages allant dans ce sens, et terroriser les citoyens.

    Heureusement, d'autres études, plus crédibles, basées notamment sur les bienfaits des régimes méditerranéens et crétois, incitent à boire quelques verres par jour. Ce qui semble sensé.

    De là à boire 90g/jour, c'est un peu trop à mon goût ! Il faut manger et boire un peu de tout, avec modération. L'abus nuit en tout, paraît-il. Quel beau message, le jour de la St-V !