peche de grands fonds

  • Siki, Empereur, Flétan, Grenadier, Hoki, Lingues bleues...


     

    Comme son nom l'indique, la pêche de grand fond vise à pêcher les poissons qui vivent à proximité des fonds marins, à de très importantes profondeurs. Ce sont par exemple l'empereur, le flétan, le sabre noir ou certains requins. Ils vivent dans des écosystèmes remarquables (monts sous-marins, canyons, récifs coralliens). 

    Plusieurs techniques existent pour les pêcher: la palangre (une ligne avec des milliers d'hameçons), les filets maillants, les casiers et le chalutage de fond. Mais le plus souvent les pêcheurs ont recours au chalutage de fond. D'énormes filets de forme conique sont tirés sur le plancher océanique et avancent grâce à des rouleaux qui surmontent tous les obstacles. L'ouverture du plus grand de ces filets est aussi large qu'un terrain de football et aussi haute qu'un immeuble de trois étages!

     

    Des filets aussi gigantesques ne font pas dans le détail. D'abord, ils ramassent beaucoup plus que nécessaire. C'est ce que l'on appelle les « prises accessoires ». Elles représentent jusqu'à 80% du contenu des filets ! 80% de « déchets » rejetés dans la mer aussitôt pêchés ! On épuise ainsi les stocks de certaines espèces de poissons qui ne sont pas celles qu'on est venu pêcher.

    En plus de ramasser trop, ces filets détruisent les fonds sous-marins. Tirés sur le sol, ils rasent tout. Ils anéantissent les habitats marins, les récifs d'éponges, les colonies coralliennes qui ont mis des siècles à se développer… Ils aplanissent le sol et ne laissent plus après leur passage que du sable mis à nu, des débris de rocaille et de coraux. C'est comme après le passage d'un bulldozer dans une forêt. Il ne reste rien, alors que les fonds sous-marins sont souvent riches et remarquables.

    Autrement dit, le chalutage de fond met en danger nos océans et la biodiversité marine. C'est d'autant plus vrai que les espèces pêchées ont souvent besoin de nombreuses années avant de devenir adulte et de pouvoir se reproduire (l’empereur vit ainsi 150 ans et se reproduit à partir de l'âge de vingt ans). En pêchant ces poissons en très grand nombre, les chaluts de fond les mettent en danger. Ces espèces n'ont plus le temps de se reproduire et sont menacées de disparaître.

    Toutes les données scientifiques confirment que les formes de vie en eaux profondes sont très lentes à se remettre de tels dommages: des décennies, parfois des siècles, dans certains cas jamais. S'ils sont autorisés à continuer, les chalutiers de fond détruiront une grande partie des fonds marins avant même que nous les connaissions tous.

    Un seul moyen pour stopper cette destruction des fonds marins : ne consommez plus les poissons qui proviennent de ce type de pêche :

     

     

     

    Le Siki, vendu aussi sous le nom de saumonette, mais jamais sous le nom de requin, ce qu'il est pourtant ! Il est présent partout dans le monde dans les grandes profondeurs où il vit sur ou à proximité du fond marin. Longévité : inconnue. Age de reproduction :inconnu. Habitat : 300 à 3 700 mètres de profondeur !

    L'Empereur, est pêché sur les monts sous-marins, les pentes continentales abruptes et les dorsales océaniques par chalutage de fond, qui occasionne des dommages considérables aux habitats sensibles du plancher océanique, y compris les coraux. Pêché dès le début des années 90 par la France en Atlantique Nord-Est, il a été considérablement surpêché et cela a conduit à un déclin rapide des prises en moins de 10 ans ! A tel point que pour 2010 l'UE n'autorise plus de capture ! Mais cela n'empêchera pas les prises accessoires de continuer à le décimer... 

     

    L'empereur vit dans les grandes profondeurs partout dans le monde : Nouvelle Zélande, Australie, Namibie, Atlantique Nord-Est. Longévité : 150 ans. Age de reproduction :vers 20 ans. Habitat : 200 à 1 800 mètres. Sa croissance est très lente et selon les scientifiques, ces caractéristiques le rendent hautement vulnérable à la pression de la pêche. 

     

    Le Flétan du Groenland, appelé aussi Flétan noir, est une espèce arctique qui remonte vers la surface pour se nourrir. Plus il grandit, plus il migre vers des eaux profondes. Longévité : 30 ans. Age de reproduction :après 9-11 ans (femelles). Habitat : entre 500 et 1 000 mètres de profondeur, voire au-delà. D'après les scientifiques, ces caractéristiques rendent les populations de flétans du Groënland hautement vulnérables à la pression de la pêche.

     

    Le Grenadier de roche, est un poisson à  croissance très lente : il ne pèse que 120 grammes à 10 ans, et 1,6 kg à 30 ans ! C'est dire si sa productivité est faible ! Longévité : 60 ans. Age de reproduction :vers 14 ans. Habitat :entre 400 et 2 000 mètres de profondeur. Jusqu'à présent, on ne connaît pas bien le nombre d'oeufs qu'il produit lors de la reproduction. 

     

    Le hoki nous vient exclusivement de l'hémisphère sud : Nouvelle Zélande, Australie et Argentine. Longévité : 25 ans. Age de reproduction :vers 4-7 ans . Habitat : entre 400 et 1 000 mètres de profondeur. Selon les scientifiques, ces caractéristiques rendent les populations de hoki hautement vulnérables à la pression de la pêche. 

     

    Les lingues bleues se regroupent en bancs compacts évoluant souvent près des monts sous-marins. Elle peut mesurer 1,5 mètres et peser 30 kg ! Longévité : 20-30 ans. Age de reproduction :vers 8-11 ans. Habitat : 150 à 1 500 mètres de profondeur. Elles sont en particulier la cible de chalutage de fond quand elles se rassemblent pour se reproduire. 

     

    Le Sabre noir, est un prédateur très rapide et pouvant mesurer 1,5 mètres de long, qui vit sur et à proximité du fond marin. Comme de nombreux poissons des grandes profondeurs, il remonte la nuit pour se nourrir. Longévité : 32 ans. Age de reproduction : inconnu. Habitat : 200 à 1 600 mètres de profondeur. Sa croissance lente et les autres caractéristiques connues le rendent vulnérable à l'exploitation. 

    La Sèbaste, souvent vendue à tort sous le nom de daurade ou de rascasse, ce qui peut entraîner la confusion ! La sébaste vit en bancs, grandit lentement mais peut cependant atteindre 15 kg pour 1 mètre de long ! Longévité : 60-75 ans. Age de reproduction : après 10 ans. Habitat : jusqu'à 1 000 mètres de profondeur. Selon les scientifiques, ces caractéristiques rendent les populations de sébastes très vulnérables à la pression de la pêche. 

    On trouve des filets de ces poissons dans les supermarchés : ne les achetez plus. Et vérifiez aussi quel espèce de poisson est utilisée pour les fishsticks ou pour les Fish Burgers... : la consommation de ces espèces doit être stoppée immédiatement. 

    Cela ne vous rendrait pas malade de savoir qu'un des derniers vieux Hoki termine sa vie en Fish Burger, sans que vous ne le sachiez ?