passiflore

  • Passiflore, sans saveurs...

    "Passiflore, Fournisseur de saveurs" peut-on lire sur la devanture de ce "resto" faisant le coin de la rue du Bailli et de la Place du même nom. Après avoir attendu 10 minutes que quelqu'un veuille bien m'amener la carte (la patronne était occupée à discuter au bar, et la jeune serveuse occupée avec les fleurs ramenées du marché). Mon choix s'est porté sur la salade d'épinards, scampis, crevettes et crabe. Lors de la commande, on me précisa qu'il s'agissait d'une salade chaude et gratinée, ce qui me convenait également. Arriva mon plat gratiné, composé d'épinards perdant leur eau, de tomates, de minuscules crevettes roses (plutôt blanches) insipides (style produit blanc), de quelques mini scampis aqueux, translucides et sans goût, et oh privilège suprême, de bâtonnets de surimis farineux ! Le tout recouvert d'une croûte de fromage quelconque, lui aussi insipide. En accompagnement, quelques feuilles de salades pré-emballée et une vinaigrette à l'estragon (l'accord culinaire parfait, avec les épinards). Mon plus mauvais repas depuis 20 ans ! Vraiment mauvais. Qu'on appelle cela de la cuisine me rend triste. Mais qu'on s'affiche comme "Fournisseur de saveurs" me fait bondir ! C'est vraiment se foutre du monde, servir n'importe quoi, et habituer les jeunes à mal manger. Et, en plus, c'est cher ! Près de 18 euros avec un quart de rouge tout à fait anodin. Première et dernière fois que j'y mettrai les pieds.