parc national

  • 3.390.000 hectares...

    Le parc amazonien de Guyane a été enfin créé par le Décret n° 2007-266 du 27 février 2007. La création de ce 8ème parc national, à l’étude depuis treize ans, a été relancée en 2002 par le Président de la République lors du Sommet de la terre de Johannesburg. Elle répond à une double responsabilité de la France : écologique mais également éthique, explique le Ministère de l’écologie et du développement durable. La forêt guyanaise, seul massif tropical amazonien de l’Union européenne, fait partie du plateau des Guyanes (qui s’étend du Brésil au Guyana). Elle est un haut lieu de biodiversité et abrite aussi des communautés d’habitants tirant traditionnellement leurs moyens de subsistance de la forêt. Concernant une surface de 3.390.000 hectares, le parc dont le nom a été inscrit dans la loi du 14 avril 2006 relative aux parcs nationaux, aux parcs naturels marins et aux parcs naturels régionaux, est en particulier constitué d’un « cœur de parc » de 2.030.000 hectares de forêts primaires d’une valeur écologique exceptionnelle et concerne cinq communes où résident plus de 7.000 habitants. Le fonds mondial pour la nature WWF s'est réjoui de la création du parc Amazonien de Guyane en demandant cependant que la lutte contre l'orpaillage illégal soit renforcée. Cette création apparaît comme une avancée déterminante pour la lutte contre la déforestation, l’un des principaux facteurs du réchauffement climatique planétaire, estime le WWF. La création de vastes zones protégées sont un point essentiel pour la conservation des milieux rares, le maintien de processus écologiques et la survie à long terme d’espèces ayant besoin de grands territoires, comme le jaguar (Panthera onca) ou encore l’aigle harpie (Harpia harpyja), selon le WWF. Le parc amazonien de Guyane, frontalier au parc des Tumucumaque (dans l’Etat brésilien d’Amapa), renforcera la dynamique de coopération dans le domaine des aires protégées entre la Guyane et le Brésil, souligne le Ministère de l’écologie et du développement durable. Ces deux parcs formeront l’une des plus vastes zones terrestres protégées du monde ! Une excellente initiative qui pourrait peut-être inciter d'autres états à une plus grande protection de la forêt amazonienne, poumon de notre planète, et actuellement décimée jour après jour...