paradis

  • Période trépidante et chargée...

    Pas de dégustation hebdomadaire lundi passé, faute de combattants en cette période trépidante et chargée... Il faut bien avouer qu'en cette période, on déguste plus que d'ordinaire, toutes les occasions étant bonnes : pré-réveillons en cascade, fêtes plus ou moins improvisées, déjeuners de fin d'année avec les collègues, au cours desquels on s'amuse souvent bien mieux que lors du réveillon officiel. D'autres, dont c'est le métier, n'arrêtent pas de déguster et découvrir de nouveaux flacons, comme ce Harlan Estate 2002, Napa Valley (inconnu de ma modeste personne), dégusté après un Trotanoy 70 et un Grange 99 : le plus incroyable des vins bus en 2007. Un mixte de plumes du peintre, de Lafite et de Porto : le paradis, paraît-il... Le Number One américain, au prix d'un petit Petrus ou d'un très grand Haut-Brion (soit 1.000 dollars). Parker le cote 100/100 : 'This profoundly complex wine exhibits notes of cedar, black currant liqueur, scorched earth, smoke, and graphite. Incredibly broad, sweet, full-bodied, opulent, and voluptuous...' 'Approaching perfection. On the palate those flavors are intense and vibrant, creating a mouthcoating sensation and finishing with a long, persistent finish and rich, integrated tannins.' C'est vrai que cela à l'air magnifique, mais le prix titanesque d'un tel flacon vaut-il le plaisir qu'on éprouve à le boire ? Pour ma part, je me retire 2 semaines dans un pays où le salaire mensuel moyen est de 12 Euros : cela fait réfléchir ! Et cela remet pas mal de choses et de valeurs en place ! Ce blog atteindra les 100.000 visiteurs pendant ce voyage, et je vous en remercie. Bonnes fêtes de fin d'année à toutes et tous ! On se retrouve le 7 janvier. En pleine forme.