ozone

  • Nouvelle carte de la montée des eaux...

    Si ce qui est annoncé ci-après est juste, voici ce qui arriverait dans peu de temps :

    http://flood.firetree.net/?ll=51.8833,4.6472&z=10&m=30

    Alors que le réchauffement climatique ne semble plus maîtrisable, une nouvelle étude, qui se base sur des relevés géologiques passés, montre que le niveau des océans devrait considérablement augmenter dans le futur. Cette recherche a été publiée dans la revue Geology.

    L'histoire géologique de la Terre nous apprend que le niveau des océans n'est pas stable. Ainsi, il y a environ 100 millions d'années, au temps des dinosaures, à la fin du Crétacé inférieur, le niveau des océans était environ 100 à 150 mètres au-dessus du niveau actuel. Et il y a seulement 18 000 ans, lors de la dernière glaciation, il était inférieur d'environ 120 mètres.

    Une nouvelle recherche effectuée sous la direction du professeur de sciences de la terre et des planètes de l'université de Rutgers (New Jersey - USA), Kenneth Miller, nous apprend qu'en admettant que l'humanité parvienne à limiter le réchauffement planétaire à 2°C, ce qui apparait maintenant comme hautement improbable, les résultats de cette étude suggèrent que les générations à venir devront faire face à une montée du niveau de la mer de 12 à 32 mètres par rapport à son niveau actuel !

    Les scientifiques se sont basés sur l'étude de couches géologiques et de roches en Virginie (Etats-Unis), dans l'atoll d'Eniwetok dans le Pacifique et en Nouvelle-Zélande. Ils ont examiné les vestiges de l'ère Pliocène, il y a 2,7 à 3,2 millions d'années, à une période où le taux de dioxyde de carbone dans l'atmosphère était à notre niveau actuel, avec des températures atmosphériques supérieures de 2°C à celles d'aujourd'hui. 

    Or, à cause des rejets massifs de gaz à effet de serre provenant de nos activités, la basse atmosphère se réchauffe rapidement et nous devrions donc connaître, dans seulement quelques décennies, un climat similaire à celui qui était présent il y a quelques millions d'années.

    Durant cette période, le niveau des océans était d'environ 22 mètres supérieur tout simplement parce qu'une grande partie des calottes glaciaires polaires avaient fondu : "La différence de volume d'eau libéré représente l'équivalent de la fonte de tout le Groenland et de la banquise de l'Antarctique Ouest, ainsi que d'une partie de la banquise marine d'Antarctique Est", a expliqué Richard Lane, directeur de programme de la division de géologie de la National Science Foundation (Etats-Unis), financeur de cette recherche.

    Rappelons que la fonte totale des calottes glaciaires entraînerait une montée d'environ 70 à 80 mètres.

    Le lien vers la carte interactive vous permet de voir ce qui sera sous eau, et par conséquent, d'anticiper dans vos achats immobilier. La Côte Belge aux portes de Bruxelles dans quelques décennies ? Ce serait incroyable ! Et pourtant...

    L'article dans son intégralité sur Notre-Planète.info

     

  • Diesel pas propre...

    Contrairement à ce qu'affirment les propriétaires de véhicules diesel, ces moteurs sont à l'origine d'une grande part de la pollution de l'air dans nos villes ! Selon l'OMS, la dégradation de la qualité de l'air serait responsable de 2 millions de décès prématurés par an, dont la moitié dans les pays en voie de développement. En Europe, une bonne partie de cette pollution provient des particules émises par les moteurs Diesel. Le parlement européen discute d'une nouvelle directive pour réduire la concentration des plus fines d'entre elles, les PM05, considérées comme les plus dangereuses pour la santé. Des normes avaient déjà été fixées pour les particules moyennes, dites PM10, mais à des seuils jugés trop bas par les écologistes. L'accroissement de 10 microgrammes de PM10 dans l'atmosphère entraîne une augmentation de 8% des pathologies des voies respiratoires... Et ce qui me révolte, c'est de voir ces parents conduisant leurs enfants à l'école et qui les y déposent dans de grands nuages de PM10 et PM05... Sans parler des bus scolaires, dont les nuages noirs d'échappement diesel sont tout à fait irrespirables ! Il serait temps que tout ce petit monde s'équipe de moteurs vraiment propres et qu'un périmètre autour des écoles soit interdit aux moteurs Diesel. Les futures générations auront déjà assez de problèmes comme ça ! Ne les empoisonnons pas !

  • La qualité de l'air dans nos villes...

    Soulignant que la pollution atmosphérique est responsable d'environ 2 millions de décès prématurés par an, l'OMS a appelé les gouvernements à améliorer l'air de leurs villes et vient de publier des directives applicables mondialement pour la première fois !La pollution atmosphérique, qu'elle soit sous forme de matières particulaires, de dioxyde de soufre, d'ozone ou de dioxyde d'azote, a de graves répercussions sur la santé. Ainsi dans l'Union européenne, rien que les matières particulaires les plus fines (PM2.5) sont responsables pour l'Européen moyen d'une perte d'espérance de vie statistique estimée à 8,6 mois. De plus, selon l'OMS, dans de très nombreuses villes, le niveau annuel moyen de PM10 dépasse les 70 microgrammes/m3 (µg/m3), alors que l'OMS vient de recommander de réduire ce taux à moins de 2µmg/m3. Une telle mesure pourrait faire reculer le nombre de morts de 15 %, a estimé Maria Neira, directrice de la santé publique et de l'environnement à l'OMS. Selon elle, cela permettrait aussi de réduire le poids des infections respiratoires, des maladies cardio-vasculaires et des cancers. De plus, les mesures prises pour réduire l'impact direct de la pollution de l'air auront également pour effet de réduire les émissions de gaz qui contribuent aux changements climatiques et auront d'autres effets positifs pour la santé, a-t-elle ajouté. Bref, notre gouvernement a certainement encore oublié un poste (important, si pas vital) dans son budget 2007, déjà si difficile à boucler ! Il n'a qu'a créer de nouvelles taxes visant les pollueurs : les avions qui survolent toujours Bruxelles, les taxis, les bus de la Stib et les cars scoolaires, les vieux véhicules diesels, les immeubles équipés de vieilles chaudières, l'incinérateur de Drogenbos, et toutes les entreprises polluantes dont les rejets envahissent Bruxelles à cause des vents dominants... Vous verrez, il trouvera bien des sous...

  • De bien tristes nouvelles...

    L'actualité nous apprend aujourd'hui, photos satellite à l'appui, que le trou d'ozone au dessus du pôle sud n'a jamais été aussi grand, que la température a augmenté là-bas de 3° en 40 ans, qu'il a perdu dans le même temps 30% de sa surface et que l'épaisseur des glaces est inférieure à 2 mètres (contre plus de 3 il y a 40 ans) et qu'il faudra 60 ans au minimum pour revenir à la situation normale, à condition qu'on ne pollue plus... On apprend aussi que de nombreux sites classés par l'Unesco vont se détériorer ou disparaître suite aux changements climatiques, à la pollution, ou à une fréquentation trop élevée par des touristes... Les Maldives vont disparaître sous les eaux, l'Espagne va héberger le moustique vecteur de la Malaria, la Toscane va être sujette à des incendies de forêts, la Grèce va se désertifier, etc. Que des bonnes nouvelles, comme d'habitude ! Au rythme auquel on va, il faudra bien que, très vite, nous changions tous notre façon de vivre : voiture au gaz ou au bio carburant, énergies renouvelables pour l'habitation (éolienne, panneaux solaires, meilleure isolation, matériaux bio, pompes à chaleur,etc.), économies d'eau, réduction de la consommation de produits pré-emballés, recyclage des déchets, etc. Nos parents se sont foutus de tout cela et nous laissent un planète dans un bien triste état, sans parler de la dette publique énorme ! Après eux, le déluge ! Continuons, et nos enfants ne pourrons plus vivre sur terre : ce sera vraiment le déluge ! Alors, on s'y met ?