oxyde d azote

  • Déchets et incinérateurs...

    Sacs plastiques, emballages, verre, déchets ménagers, piles, etc.,débordent de nos poubelles et encrassent notre environnement. La combustion à 700° de matières fermentescibles, mélangées aux matières plastiques, provoque des dioxines, qui ne peuvent être toutes filtrées dans les incinérateurs ! Sur les 123 incinérateurs que compte la France, une centaine n’est toujours pas aux normes de l’arrêté du 20/9/02 ! Et même en respectant ces normes, un incinérateur de 100 000 tonnes rejette chaque année 120 tonnes d’oxyde d’azote, 30 tonnes de dioxyde de soufre, 5 tonnes de monoxyde de carbone, 6 tonnes d’acide chlorhydrique, 1 tonne de poussières, 300 kg de métaux lourds 100 kg d’acide hexafluorhydrique, 60 kg de cadmium, et 60 mg de dioxines ! C'est super pour tous ceux qui habitent à côté, et plus loin... Les conséquences pour notre santé sont connues, cancers, leucémies, stérilité... etc. Et pourtant il existe des solutions : le recyclage ! Dany Dietmann, maire de Manspach, a mis en place un programme de gestion des déchets tout à fait remarquable. Sa communauté de communes pratiquant le tri et la pesée embarquée ne produit plus aujourd’hui que 103 kg de déchets par an et par habitant (la moyenne du pays est de 365 !) rendant ainsi l’incinération quasi inutile ! Les 14 000 habitants des 33 communes en question sont parvenus à réduire la masse des déchets grâce à plusieurs actions : d’abord la pesée embarquée, l’effort de tri se trouve récompensé, le citoyen paye en fonction du poids des déchets produits. Les habitants de ce secteur pratiquent le tri sélectif : le compostage permet de diminuer la quantité de déchets de 100 kg par an (25% ) et a un double avantage, permet d’enrichir le sol de nos jardins, et produit aussi du méthane. Ce méthane est récupéré afin de produire de l’énergie. Sur les 7 millions de tonnes de déchets verts produits chaque année en France, seul 1% est valorisé ! L’Allemagne a 53 usines produisant du bio-gaz, la France en a deux ! Puis vient le recyclage : celui du verre permet d’économiser 250 000 tonnes de pétrole par an ! Celui de l’aluminium permet d’économiser 3 millions de tonnes équivalent pétrole ! Le recyclage de l’acier permet une économie de 60%, et pour faire une bouteille en plastique d’un litre il faut 300 g de pétrole ! Trois litres d’huile de vidange recyclées donnent deux litres d’huile propre. Ce qui n’est pas recyclable aujourd’hui, le sera demain, à l’exemple des panneaux bois en particules qui ne sont recyclables que depuis peu. Pour cela, nous devrions avoir des recycleries, complément des déchetteries, de façon à ne pas laisser partir dans une benne des produits réutilisables. Les produits non recyclables, en attente de solution, peuvent être stockés au sec, déjà triés, sur un site protégé. Voilà le futur : un pays qui peut s’enrichir de ses déchets tout en améliorant la santé de ses habitants et la qualité de l'environnement ! Avant, quand on démolissait une maison, on récupérait tout : les briques, les tuiles, le bois des charpentes, planchers et châssis, et le plomb des tuyauteries. Aujourd'hui, quand on démoli une maison, on ne récupère plus rien et tout va à la décharge : béton, chapes, cloisons gyproc, plastiques des tuyauteries et des châssis, ...etc. Là aussi, nous devrions changer, et penser construction bio et matériaux naturels et recyclables. Nous devons absolument modifier notre façon irréfléchie de consommer, et privilégier les produits et emballages les moins polluants pour l'environnement. C'est simplement une question de bon sens et de respect. Alors, on s'y met ?