no stress

  • Rester jeune à vie...

    Article intéressant dans le supplément Victor du Soir de ce week-end consacré aux centenaires et au secret de la longévité.

    On y apprend que l'espérance de vie a doublé entre le début du 19ème siècle et aujourd'hui (40 ans au lieu de 80), chiffre quand même faussé par la diminution de la mortalité infantile.

    Deux longévités sont à distinguer : la longévité individuelle, et celle d'une population. Dans le premier cas, il semble que l'alimentation, l'activité physique, l'environnement, mais aussi le stress interviennent. Ces doyens semblent  présenter un esprit positif, optimiste, toujours prêts à prendre la vie du bon côté, mais aussi égoïste (ne pas se soucier de son prochain pour éviter tout stress supplémentaire...

    Dans le second cas, on a mis en évidence des enclaves géographiques caractérisées par une longévité exceptionnelle de leurs habitants, en Sardaigne, en Grèce, au Japon ou au Costa Rica, baptisées "Blue Zones".

    Dans ces Blue Zones, 95% de la nourriture vient du village, alors que chez nous, 95% de la nourriture vient de la production industrielle... Le secret serait-il là ? Sûrement pour une grande partie. Mais il y a aussi l'exercice physique (village en pente), le support de la communauté locale aux vieux qui sont intégrés (personne en maison de repos), le petit coup de rouge et l'activité sexuelle...

    Tout cela ne semble pas bien compliqué. Le record actuel est de 122 ans. A qui le prochain ?