négociations secrètes

  • CETA et le petit village gaulois...

    L'Europe entière était prête à signer très prochainement ce grand traité commercial entre le Canada et l'Europe. Toute l'Europe sauf un petit village gaulois : la Wallonie.

    La majorité des européens et des canadiens ne savent même pas où se situe la Wallonie. C'est marrant. Et une très bonne chose.

    Il serait peut-être temps que les pouvoirs publics, nationaux et européens, expliquent clairement ce qu'est ce CETA avant d'engager toute la population européenne dans des accords négociés secrètement avec les multinationales (et leur puissant lobbying) et les pouvoirs publics canadiens.

    Il faudrait dresser une longue liste des avantages (il doit y en avoir) et des inconvénients (il y en a certainement), et de la soumettre à la population, avant de décider et de signer.

    Personnellement, sur ce blog, je m'intéresse au goût des aliments, à la protection des terroirs, à une alimentation de qualité locale et de saison, et évidemment Bio. Je lutte contre la malbouffe, l'uniformisation du goût imposé par les multinationales agro-alimentaires, et aussi contre les aliments "morts" (ne contenant plus les nutriments nécessaires et essentiels à la bonne santé du consommateur) de l'agriculture et de l'élevage intensifs.

    Qu'adviendra-t-il du dernier producteur de fromage de Herve au lait cru pourchassé par l'AFSCA (dont la bible est le Codex Alimentarus, rédigé par les multinationales agro-alimentaires) et protégé par SLOW FOOD?

    C'est juste cela que je souhaite savoir. Si quelqu'un peut me répondre...

    L'autre point qui m'interpelle, c'est le fait qu'une entreprise puisse attaquer l'état belge pour entrave au libre échange (ou commerce) et que ce soit des juges qui n'en sont pas qui arbitrent les litiges... 

    Si ce traité était bien ficelé, les litiges ne devraient pas exister.

    Pour rappel, le Canada qui a signé un traité avec les Etats-Unis, semblable au traité transatlantique (qui a heureusement du plomb dans l'aile) a perdu 98% des litiges avec les multinationales américaines, et a dû payer des amendes énormes et adapter sa législation (en moins bien).

    Est-ce cela qui attend l'Europe et les différents pays qui la constituent ? si quelqu'un peut me répondre...

    Bref, beaucoup plus de clarté et de transparence et moins d'accords secrets et de négociations opaques sont aujourd'hui essentiels avant d'engager les générations européennes futures à vie. Et un traité rendu public, en français et en néerlandais, Belgique oblige...

  • Ce qui manque à l'Europe : un but...

    Demain on vote.

    Avez-vous, par le plus grand des hasards, entendu ce qui est prévu pour notre Europe ? Quelles sont les perspectives, quelle est la voie que les parlementaires européens vont suivre, vers quoi nous nous dirigeons ? Quel but l'Europe s'est-elle donnée pour les 5 prochaines années ?

    Rien. Un vide lamentable. Aucune information, aucune initiative commune, aucune feuille de route. Aucun projet. 

    Tout cela est bien triste et ne va certainement pas motiver les foules à se rendre aux urnes demain et à faire le bon choix. L'Europe reste trop distante, secrète, inaccessible et devrait beaucoup mieux communiquer sur sa vision des choses. Elle devrait également faire plus participer la population européenne aux décisions importantes (des référendums comme en Suisse ?). C'est notre Europe : nous devrions avoir droit à la parole !

    Et plutôt que d'avoir un président de la Commission Européenne copain comme cochon avec les banques et lobbies industriels, il en faudrait un soucieux du peuple européen, et qui défend ses intérêts, avec un programme connu de tous.

    Ce jour-là, les élections européennes seront ressenties positivement par la population, et vous verrez : on se ruera pour aller voter.