monde

  • La malbouffe s'installe : 970 millions de Hamburgers consommés en France en 2013...

    La France a-t-elle fini par craquer ? Longtemps, les Français estimaient que les burgers n'étaient pas "de bonne qualité", ils ne voulaient pas laisser de place à la "malbouffe". Il semble que les mentalités aient évolué. En effet, selon l'étude de Gira Conseil, les ventes de burgers en 2013 ont explosé avec 970 millions d'unités écoulées. "Les chiffres sont impressionnants : en 2000, on comptait un burger vendu pour 9 sandwichs; en 2007, 1 pour 7 et en 2013, un pour deux" indique à l'AFP Bernard Boutboul, le directeur général du cabinet.

    mal-bouffe.jpg

    McDonald's et Quick se taillent la part du lion ayant vendu en 2013 en France 655 millions de burgers (sur 970 millions). Mais la mode des burgers ne s'arrêtent pas là puisque "75% des restaurants traditionnels français (110 000 au total) proposent au moins un hamburger à leur carte" selon le cabinet. "Pour un tiers des restaurateurs ayant le burger à sa carte, il est devenu le leader de la gamme de plat, devant l'entrecôte, les grillades ou les poissons" complète-t-il. Lu sur Atlantico.

    Un pain qui ne vaut rien (farine blanche, conservants, graisses hydrogénées et acides gras trans), une viande bas de gamme (élevage intensif, nourri aux OGM et traitée), de la verdure symbolique (salades de culture intensive, hors terre, traitée) qui ne contient aucun nutriment, et des frites surgelées bien grasses et trop salées, accompagnées d'une mayonnaise composée d'huiles végétales extraites à chaud : rien de bon pour le corps. Que des crasses, qu'on nomme MALBOUFFE.

    Servie 970.000.000 de fois en 2013, dans le pays de la gastronomie et des produits de terroirs. Un non-sens complet, une abérration délirante au niveau nutritionnel et santé, et des conséquences qu'il faudra payer un jour, face à l'obésité, au diabète de type 2, ou aux maladies cardio-vasculaires qu'une telle alimentation implique, sans parler des cancers...

    Et c'est pourtant si simple, et moins cher, de manger sainement...

     

     

     

  • Soyez responsable de votre vie et de celle du monde...

    «L’homme est-il seulement un homo economicus ? Notre monde est malade, mais la crise économique actuelle, qui polarise toutes les attentions, n’est qu’un symptôme de déséquilibres beaucoup plus profonds. La crise que nous traversons est systémique : elle touche tous les secteurs de la vie humaine. Elle est liée à des bouleversements de nos modes de vie sans doute aussi importants que le tournant du néolithique, lorsque l’être humain a cessé d’être nomade pour devenir sédentaire. Il existe pourtant des voies de guérison. En m’appuyant sur des expériences concrètes, je montre l’existence d’une autre logique que celle, quantitative et mercantile, qui conduit notre monde à la catastrophe : une logique qualitative qui privilégie le respect de la Terre et des personnes au rendement ; la qualité d’être au « toujours plus ». Je plaide aussi pour une redécouverte éclairée des grandes valeurs universelles – la vérité, la justice, le respect, la liberté, l’amour, la beauté – afin d’éviter que l’homme moderne mû par l’ivresse de la démesure, mais aussi par la peur et la convoitise, ne signe sa propre fin».

    Essai – Editions Fayard, octobre 2012 – 19€90

    Après des siècles de religion, après une époque politique (nazisme, communisme, etc.), s'achève maintenant l'époque consumériste (acheter toujours plus et plus nouveau, bien au-delà de nos besoins). De dociles consommateurs, et nous rendant compte que nous ne pouvons plus faire confiance au système, nous cherchons à présent à comprendre le sens de notre vie, notre but sur terre. 

    Ceci nous amène à devenir plus responsable de nos choix au niveau consommation, environnement, banques, etc., mais nous force également à percevoir le monde et ses habitants d'un autre regard. Profitons chaque jour de la vie, en étant joyeux, solidaire, mais aussi responsable dans nos actions de tous les jours pour changer le monde comme nous désirons qu'il soit désormais.

    Il n'y a plus, aujourd'hui, de religion imposée à la naissance, ni de doctrine politique nous imposant de mourir pour la Patrie. Seule subsiste, encore pour peu de temps, la doctrine publicitaire qui lave les cerveaux et vous pousse à acheter n'importe quoi. Mais on s'en rend compte - enfin- et le nouveau changement de société qui pointe le bout de son nez naît de nos volontés individuelles et responsables de changer le monde. Un très beau livre.

  • La terre sous influence...

    Je viens de regarder ce nouveau film d'1h24 (en français) concernant le délicat équilibre naturel de la planète. J'y ai appris que la sable du Sahara est composé de plancton fossilisé et comment les tempêtes de sables journalières de ce désert fertilisent la forêt amazonienne, à plusieurs milliers de kilomètres de là.

    J'y ai appris que ce n'est pas la forêt amazonienne qui est le poumon de la planète (elle ré-absorbe la majorité de l'oxygène qu'elle produit), mais le plancton.

    J'y ai appris comment naît le plancton, source de toute vie sur terre, et l'importance du pôle Sud.

    J'y ai appris comment est régulée la température des océans, quelle est la cause des saisons, comment la terre se protège des radiations solaires, comment naissent un ouragan ou un cyclone, et encore bien d'autres choses.

    Magnifique reportage qui nous rappelle que notre planète est toute petite, que tout est interconnecté, que notre terre est réglée comme une horloge suisse et que l'activité humaine irréfléchie commence à perturber ce fragile équilibre naturel. Je vous conseille vivement de le regarder. 

    www.wikistrike.com/article-la-terre-est-si-petite-mais-si-belle-116460900.html

  • Statistiques mondiales en temps réel...

    http://www.worldometers.info/fr/

    Impressionnante, cette série de compteurs qui tournent en temps réel, sur une seule page web!

    Depuis le début de l'année 2010, il y a, par exemple 9.761.669 hectares de forêts qui ont été détruits, 5.201.717 hectares de terres arables perdues en raison de l'érosion des sols, et 12.847.171 hectares qui sont devenus des déserts...

    Depuis le début de l'année, 120.271 espèces ont disparu... Je savais la biodiversité en mauvaise posture, mais pas à ce point là !

    On peut aussi voir qu'il y a actuellement sur terre 344.027.792 obèses, alors qu'aujourd'hui, à l'heure ou j'écris ce message, 10.576 personnes sont déjà mortes de faim...

    Nous sommes actuellement 6.884.012.044 personnes sur notre planète, avec 120.669.715 naissances depuis le début 2010, et 52.724.364 décès, dont 61.328 aujourd'hui...

    Enfin, la température moyenne de la terre est à ce moment précis de 14°5. C'est bon, on est dans la moyenne !