mazzy star

  • Dégustation du lundi 262

    Nouvelle dégustation du Clos, à 4, dont le second P-Y, et chez moi, pour changer. Cinq vins rouges à l'aveugle ce soir, avec un premier flacon à la robe de vin jeune et au nez de vin nature. La bouche est perlante, sur un beau jus que l'on voit en Cahors (Malbec), sans trop de tannins. C'est jovial et gentil : Les Amis 2013 en Coteaux d'Aix-en-Provence, de Karina et Guillaume Lefèvre. On est en Syrah/Grenache.

    Le second vin présente une robe plus évoluée et un nez d'alcool, de goudron et de fruits. En bouche, on retrouve le tout : goudron, alcool, et des fruits sur des tannins encore présents et pas tout à fait fondus. Il y a de la puissance, de la rondeur, un beau fruit jusqu'en fin de bouche et des notes d'élevage pas dérangeantes : Valinière 2008 en Faugères du Domaine Léon Barral. 80% de Mourvèdre et le reste en Syrah.

    La bouteille suivante présente une robe évoluée également. Le nez est fruité et le début de bouche admirable : une attaque impressionnante sur une explosion de fruits. Hélas, un petit côté asséchant en milieu de bouche interrompt tout cela. On lui trouve des notes de cacao et une belle acidité. L'un en Rhône Nord sur une Syrah, le second à Bandol et le troisième sur du Merlot, à cause du côté crémeux (yaourt aux fruits), mais c'est trop riche. Cressaïa 2008 en Vin de Table du Domaine du Grand Crès. On est en Corbières, dans le Languedoc Roussillon.

    Le flacon suivant est problématique, avec sa robe claire, son nez de Bordeaux et sa bouche pas sexy : il y a un problème, bien qu'à l'aération, quelques fruits rouges apparaissent. Domaine Méo-Camuset, Premier Cru Nuits-Saint-Georges Aux Murgers 1995. Fort dommage pour ce qui aurait dû être un très grand Bourgogne...

    On termina la dégustation avec un vin à la robe noire et à la bouche très légèrement perlante, sur des arômes de champignons et d'humus, avec un côté métallique et frais. C'est minéral, très beau et assez jeune. On évoque une Syrah en Crozes Hermitage ou un Rayas pour cette Cuvée des Lauves 1998 du Domaine La Suffrene, en Bandol. Une fois de plus : quel potentiel de garde, ces bandols rouges ! Et quel plaisir ! Une bouteille acquise à la vente aux enchères de la Fête du Millésime de Bandol en décembre dernier.

    La suite des aventures du Clos après les vacances de Pâques. Patience...

    lIMG_0906.jpgperlante