matieres grasses

  • La margarine : lisez ceci et jetez-là...

    C’est un processus qui transforme les poly-insaturés, normalement liquide à température ambiante, en graisses solides à température ambiante, comme la margarine. Les huiles les moins coûteuses sont utilisées pour leur production: l’huile de soja, de maïs, de graines de coton et de colza qui déjà, par la méthode d’extraction, sont rances et contiennent de minuscules particules de métal (l’oxyde de nickel) . Dans un réacteur à température élevée, cette huile est alors mise sous pression par un gaz hydrogéné. Ensuite, sont introduits dans la mixture, des émulsifiants et des fécules pour lui donner une meilleure consistance. Elle subit alors une deuxième séance à haute température pour un nettoyage à la vapeur. Ce processus lui enlève toute odeur indésirable. La couleur naturelle de la margarine est grise et elle va donc être javellisée. Pour lui donner un goût et une couleur appétissante, des colorants et des arômes artificiels seront ajoutés. Et finalement, ce mélange sera compressé et emballé en plaquettes ou en tubes et vendu sous le label d’aliment diététique. Les graisses altérées partiellement hydrogénées produites à partir d’huiles végétales empêchent l’utilisation des acides gras essentiels et sont responsables de plusieurs effets délétères; dysfonctionnement sexuel, augmentation du taux de cholestérol dans le sang et paralysie du système immunitaire. La consommation de graisses hydrogénées est associée à un nombre de maladies, pas seulement le cancer mais aussi l’athérosclérose, le diabète, l’obésité, le dysfonctionnement du système immunitaire, poids inférieur à la moyenne des nouveau-nés, des malformations chez les nouveau-nés, la diminution de l’acuité visuelle, la stérilité, difficulté de lactation et problèmes osseux et de tendons. Malgré tout cela, les graisses hydrogénées sont considérées comme des aliments diététiques. La popularité de la margarine partiellement hydrogénée plutôt que celle du beurre est le triomphe d’une duplicité publicitaire sur le bon sens. Notre meilleure défense est de l’éviter comme la peste... Si vous voulez "tout comprendre sur les graisses", voyez le lien dans la colonne à droite ! Vous allez changer vos habitudes alimentaires ! L'huile d'olive vierge, 1ère pression à froid, et le vrai beurre : il n'y a que ça qui est bon !

  • Bien manger, c'est le début du bonheur...

    Nouveau slogan de la marque "Président", un des 2 groupes agro-alimentaires ayant abandonné la production de fromages au lait cru (dont le fameux camembert) pour des raisons de rentabilité, au dépend du goût, comme d'habitude... Tous les fromages Président sont donc pasteurisés et tripotés, afin de vous offrir un coeur moelleux en toute circonstance. C'est logique : il est figé ! Adieu le temps où l'on attendait que son camembert se fasse et se donne, avant d'être dégusté avec bonheur... Vous n'avez plus droit aujourd'hui qu'à avaler ces matières grasses insipides et triturées, habilement appelées Crème de Camembert, Camembert de Campagne, Cloche Saveur, Président Léger, Coulommiers de Campagne, Petit Brie, Le Lingot, La Brique, La Brique de Campagne, Le Rouy et autre Péché Mignon, tous sans aucun plaisir gustatif ! Outre le slogan " Bien manger, ...", il est aussi amusant de les voir utiliser à profusion le mot "Campagne" pour un produit plus industriel que jamais... Heureusement, il subsiste quelques véritables producteurs de fromages au lait cru, amoureux de leur métier et de leur terroir, fiers de leurs produits naturels et goûtus. Mais jusque quand ? En attendant, évitons ces fromages (des groupes Lactalis et Isigny) qui n'en sont pas et dégustons ces petits trésors au lait cru, tant qu'il y en a encore. Car bien manger, c'est vraiment le début du bonheur...