mathias

  • Dégustation du lundi (50)

    En l'honneur de la venue du petit Mathias, on dégusta le 03/12/2007 un Marie Besnard 2004 en Anjou de chez René Mosse : un nez d'alcool et de pétrole sur des fruits mûrs, une attaque puissante qui tombe assez vite, un vin assez lourd, peut-être servi trop chaud. On attaqua alors un Château Gruaud Larose 89 en Saint Julien, au très beau nez de fruits rouges, frais et persistant. La bouche, toujours sur les fruits rouges, était belle, mais austère (une finale de cabernet, sans le fruité), et sans la longueur que pouvait laisser présager le nez. Histoire de millésime : le 82 et le 86 ont un fruité qui persiste plus. Très belle bouteille quand même. On poursuivi avec un Vega Sicilia Reserva Especial "Unico" (Bouteille n° 01554 sur 14.338), mis en bouteille en 2003 sur base d'un mélange de barriques de 85, 90 et 91, 3 millésimes exceptionnels. Le nez m'indiqua tout de suite un vin étranger, avec du fruit et un boisé qui fait peur. Heureusement, la bouche s'avéra magnifique, fruitée, fraîche et tout en finesse : une splendeur. Il pourrait encore attendre 10 ans, qu'il se fasse, car ce vin est encore fort jeune. On termina sur un Tokaji Aszù 1996 Dobogo 6 Puttonyos, dense comme un sirop, à l'acidité remarquable, au nez très complexe, et à la bouche un peu oxydative, très fraîche, sur des raisins secs et des abricots. Une dégustation qui s'achève en beauté.