leger

  • Dégustation du lundi (2)

    Aujourd'hui, lundi, je rentre de ma dégustation hebdomadaire. On a eu droit à du bourgogne d'Amiot Servelle "Derrière la Grange" en 97 et 98. J'avais été fort déçu par "Les Amoureuses 1990" il y a quelques temps, et n'avait rien dégusté de transcendantal chez lui, au fût. Ce vigneron qui était bio depuis 1999, vient de passer en biodynamie, et rejoint donc le cercle très fermé des amis de Nicolas Joly (La Coulée de Sérant). Ces 2 vins bus ce soir ne me rappellent en rien les grands bourgognes dégustés avec mon grand père : ils sont assez légers, avec peu de matière et une robe claire. Ils sont ronds et fondus (pour le 97) et un peu plus dur (pour le 98). Ils sont gouleyants et agréables à boire mais sans plus. A 30,00 Euros la bouteille, achetée là-bas, je trouve cela assez décevant... Ce qui ne me réconciliera pas avec les Bourgognes, région très compliquée à appréhender tellement elle est morcelée, tellement on s'y perd dans les appellations, tellement il y a de vignerons différents pour une même appellation, et tellement il est difficile, si pas impossible, de sortir SON bon bourgogne au bon moment, tellement le vin évolue de façon instable en bouteille au fil des mois et des ans... Compliqué, tout ça !