kokopelli

  • Bientôt, on devra acheter de l'air enregistré au catalogue officiel...

    Empêcher quiconque de planter des semences issues de la biodiversité mondiale, même si celles-ci ne sont pas inscrites dans le pseudo-catalogue officiel mis en place et imposé par les institutions internationales est un non-sens. C'est comme si on nous empêchait de respirer l'air qui nous entoure, en nous forçant à acheter de l'air, le seul qui soit enregistré, produit par une multinationale ! Même si celui qui nous entoure est meilleur et plus sain...

    Dominique Guillet, Président de l’Association Kokopelli, pose depuis sa création la bonne question : « Le catalogue officiel aurait-il été érigé non point pour la protection des jardiniers, mais pour la protection des intérêts financiers des grands groupes et multinationales qui ont racheté la quasi-totalité du secteur semencier depuis 40 années ? » 

    Il rêve d’une planète « avec des semences libres cultivées dans le respect de l'environnement, avec des enfants qui ne meurent plus de faim, avec des jardins et des champs, source de vie et de diversité. » Il conseille à ceux qui possèdent un jardin et aux petits cultivateurs indépendants de semer impérativement de plus en plus de semences interdites, de les donner, les échanger, et produire de jeunes plants de variétés interdites afin de les distribuer autour d’eux et aux pays les plus pauvres, sinon, dans quelques années, il n’y aura plus de semences libres, mais seulement des organismes génétiquement modifiés et des hybrides F1.

    « Résistons fertilement sinon, dans une dizaine d’années, le jardinage familial sera interdit pour cause d’homogénéisation : il sera devenu une activité à hauts risques bactérien et sociologique. » 

    PRODUCTIVITE est le mot-clé, utilisé par la Cour européenne dans l'arrêt condamnant Kokopelli, qui fait que ce raisonnement, qui dure depuis 50 ans, nous a conduits a perdre plus de 75 % de la biodiversité agricole européenne. De plus, cette biodiversité, qui existe depuis des siècles et a nourri tous les peuples européens, est soudain devenue dangereuse puisque la Cour a signalé à deux reprises que la législation permet d'éviter « la mise en terre de semences potentiellement NUISIBLES ». Il fallait oser  alors que les semences du Catalogue, enrobées des pesticides Cruiser, Gaucho Régent, et autres produits de la chimie, empoisonnent la biosphère et les populations depuis plus de cinquante ans !

    Décidément, rien ne va plus. Il faut réagir, boycotter les semenciers industriels et les fruits et légumes des grandes surfaces. Tournez-vous vers les petits producteurs bio et les variétés anciennes, goûtues et riches en nutriments, essentiels à une bonne santé. Et ne consommez que des légumes et des fruits de saison !

  • Nous devons tous réagir...

    Alors que la Coalition des Clowns Psychopathes lance une nouvelle guerre humanitaire “pétrole contre dommages collatéraux civils” (et quelle coïncidence: le jour anniversaire du lancement de la seconde guerre d’Irak par le Président George Bush, le 20 mars 2003!) et que les médias à la solde de la mafia globaliste ont sifflé la fin de l’alerte nucléaire, peut-on encore dénoncer décemment, une fois de plus, les méfaits du Nécro-Codex Alimentarius?

    Alors que les guerres à l’uranium sévissent depuis 66 ans, allons-nous fermer les yeux, une fois de plus, lorsque la Coalition des Clowns Psychopathes lancera des bombes libératrices à uranium appauvri sur la Libye comme ils l’ont fait pour le Kosovo, le Liban, l’Irak et l’Afghanistan?

    Alors que la plume radioactive de Fukushima est en train de se répandre sur tout l’hémisphère nord, allons-nous laisser la mafia globaliste nucléariser la biosphère et la planète entière et la laisser contaminer l’atmosphère, les océans, les nappes phréatiques et les sols (donc les légumes, les fruits, les céréales, etc) et mutagéner à jamais l’espèce humaine? 

    Alors que les pesticides sont en train de détruire inexorablement la race humaine, allons nous laisser les multinationales et les Etats nous imposer leur Nécro-Codex Alimentarius? 

    Pour mémoire, c’est en novembre 1961 (et non pas en 1963) que le Codex Alimentarius fut confié à la FAO et à l’OMS, deux commissions de l’ONU strictement inféodées aux multinationales de l’agrochimie et de la pharmacie. Rappelons que 1961 fut non seulement l’année des premiers essais nucléaires Français mais aussi l’année de la création de l’UPOV, de la PAC, de l’OCDE, l’année de lancement des pseudos “révolutions vertes” et l’année du remaniement du GNIS. L’année 1961 fut véritablement un très bon crû pour les Autorités. 

    Grâce au Codex Alimentarius, les multinationales et leurs valets d’Etat ont pu imposer, aux peuples de toute la planète, les chimères génétiques, les fertilisants de synthèse et les pesticides (herbicides, fongicides, insecticides, nématocides...). Grâce au Codex Alimentarius, les multinationales et leurs valets d’Etat vont maintenant réguler les plantes médicinales et les compléments alimentaires au bénéfice de l’industrie, en général, et de l’industrie pharmaceutique, en particulier. 

    Quel est le dénominateur-détonateur commun entre le “nucléaire civil”, les bombes à uranium appauvri et le Codex Alimentarius: c'est une Humanité Cancérisée et Mutagénée.

    Que faire? Devons-nous signer la pétition “Défense des médecines naturelles” mise en ligne par un groupe d’industriels courageux mais anonymes? L’ennui avec les pétitions virtuelles, c’est que les psychopathes ne peuvent pas s’en servir pour allumer leur barbecue.

    Les lecteurs et lectrices intéressées par cette problématique de “défense des plantes médicinales et des compléments alimentaires” sont invitées à consulter les divers articles de Sylvie Simon, de Thierry Thévenin et de Michèle Rivasi sur le site de Liberterre, dans la rubrique Nécro-Codex. 

    L’un des premiers numéros de la “Gueule Ouverte” titrait en octobre 1973 “Quelle Terre laisserons-nous à nos Enfants?” On pourrait tout aussi bien titrer, aujourd’hui, “Quels Enfants laisserons-nous à notre Terre?” 

    Des enfants affamés, pesticidés, cancérisés, stérilisés, mutagénés, vaccinés, virtualisés… mais baignant dans la béatitude parce que libérés par la Coalition des Clowns Psychopathes. 

    N’est-il pas grand temps de déclarer ouverte la chasse aux prédateurs?


    Allons-nous attendre que l'industrie alimentaire lance une nouvelle certification et de nouveaux cahiers de décharge pour nous proposer "notre poison quotidien" sur un mode "non-radioactif", ou sur un mode "légèrement radioactif au césium 137" ou bien sur un mode "pouvant contenir de légères traces de plutonium"? 

    Ou bien préférons-nous attendre que Monsanto, et autres multinationales de la Mort, nous proposent des semences génétiquement modifiées pour résister à la radioactivité des sols et des nappes phréatiques?  Texte mis en ligne sur le site de Kokopelli ce 22 mars 2011.

  • C'est le Printemps...

    Grand soleil annoncé jusqu'à la fin du mois de mars, voilà une bonne nouvelle et un printemps réussi ! En vitesse, le reste des prévisions à long terme : après une première quinzaine agitée, retour du soleil et de la chaleur pour la seconde moitié du mois d'avril. Et ensuite, que du bonheur, avec un très beau mois de mai, la même chose en juin, des mois de juillet et août chauds et mêmes caniculaires à certains moments, avec quelques orages violents. En résumé, de très beaux mois en perspective.

    Il est donc temps de passer commande de ses graines chez Kokopelli (sur internet) et de commencer ses semis de tomates goûteuses (plus de 600 variétés si je me souviens bien) et autres légumes et herbes bio. Un petit potager au fond du jardin, et même sur une terrasse, procure beaucoup de bonheur. Et si vous n'êtes pas présent tous les jours, installez un petit système d'arrosage (goutte à goutte) automatique, car avec la météo qu'on annonce, vos plantes auront besoin d'eau...

    Et si, cet été, lors de vos vacances, vous dégustez une excellente tomate parfumée, n'oubliez pas d'en conserver quelques pépins que vous replanterez le printemps suivant, ou même 5 ans plus tard. C'est enfantin, et quel bonheur !

     

     

     

  • Kokopelli fait appel à la Cour de Justice Européenne...

    "Dans le cadre du procès qui nous oppose à la société Graines Baumaux, nous avons demandé à la Cour d’Appel de Nancy de saisir la Cour de Justice de l’Union Européenne d’une question portant sur la validité de la législation européenne sur le commerce des semences potagères au regard de certains principes fondamentaux de l’Union Européenne et du Traité International sur les Ressources Phytogénétiques pour l’Alimentation et l’Agriculture (TIRPAA).

    Alors que la société Graines Baumaux s’opposait fortement à cette demande, qu’elle qualifiait de « cheval de Troie », la Cour d’Appel, par une Ordonnance du 4 février 2011, a fait droit à notre demande.

    Les questions fondamentales, que nous soulevons depuis le début de notre existence, seront enfin posées à la juridiction suprême de l’Union Européenne. Les enjeux, en termes d’appropriation du vivant et de sauvegarde de la biodiversité, sont immenses et nous espérons que la Justice, ultime recours des opprimés, saura les mesurer.

    Nous appelons tous les opérateurs européens de la semence ancienne à se joindre à nous pour témoigner, dans le cadre de ce procès historique, de l’absurdité de la législation actuelle sur le commerce des semences."

    Il serait bon, pour la planète, que l'on permette à nouveau aux paysans du monde entier de planter des graines et des semences issues de leurs récoltes, comme ils l'ont fait pendant des millénaires. Les plantes qu'ils cultivent, parfois depuis des générations, sont adaptées à la région où elles poussent et participent à la biodiversité de la zone.

    Devoir acheter des semences "légales" aux multinationales semencières et agro-alimentaires, qui ont payé pour enregistrer des espèce végétales et se les approprier est un non sens absolu. C'est d'abord un vol du vivant (qui appartient à l'humanité entière), mais c'est surtout une mainmise inadmissible sur l'alimentation mondiale, et la mort de la biodiversité.

    Si on les laisse faire, il n'y aura bientôt plus sur terre qu'une seule variété de blé (alors qu'il en existe des milliers), une seule espèce de tomates et une seule sorte de pommes. Toutes les autres espèces seront illégales, car non enregistrées, ce qui coûte une fortune, impayable par les petits cultivateurs. C'est ce monde là que vous voulez laisser à vos enfants ? Terriens, il est temps d'agir...

  • Nouvelles de Kokopelli...

    Nouvelles de Kokopelli. Septembre 2009

    Revue Kokopelli n° 2

    La Revue n°2 de Kokopelli est disponible au téléchargement à partir de la page d'accueil de notre site. Cette revue de 36 pages est également disponible sur papier et peut être demandée au siège de l'association (prière de préciser le nombre d'exemplaires requis). Vous y découvrirez de nombreux articles sur les Jardins Kokopelli au Verdon, sur nos séminaires, sur nos diverses campagnes, sur le lancement de Kokopelli-Himalaya, ainsi qu'un article très coloré de Stéphane pour les 10 ans de vie d'Annadana en Inde, et d'autres témoignages...

    "Semences de Kokopelli": 9 ème édition

    Nous venons de publier la 9 ème édition de l'ouvrage "Semences de Kokopelli". Cette édition est augmentée cette fois-ci de 120 pages et elle totalise donc 824 pages. Disponible sur le site en boutique et chez Kokopelli. C'est promis, ce sera la dernière modification car une augmentation subséquente de poids risquerait de la qualifier pour la liste des objets suspects (dentifrices, aiguilles à tricoter...) pour le transport aérien!

    Tom Wagner en Europe

    La visite de Tom Wagner en Europe se déroulera du 9 septembre au 26 octobre. Il reste encoredes places pour les séminaires de France, de Belgique et de Suisse.

    Le programme intégral des séminaires, des ateliers et des conférences de Tom Wagner est disponible sur le tout nouveau blog de Kokopelli. La semaine prochaine, Tom donnera deux conférences, l'une au Conservatoire de la Tomate du Château de la Bourdaisière et l'autre à la Fête de la Tomate d'Haverskerque dans le nord.

    Rappelons que Tom Wagner est le créateur génial de centaines de variétés de tomates et de pommes de terre. Il sera accompagné de Michel Lachaume, son traducteur Québécois. Plus qu'un traducteur, Michel est un jardinier passionné oeuvrant avec des centaines de variétés et c'est l'un des principaux animateurs du réseau nord-américain Homegrown Goodness.

    Michel est heureux d'avoir pu sauvegarder, cette année, 6 variétés de pommes de terre qui sont des obtentions de Tom Wagner. C'est en effet, au Canada, le troisième été excessivement froid et humide qui sème le chaos dans les jardins. De plus, en début d'été, un mildiou (phytophtora infestans), de souche beaucoup plus virulente que celui qui a provoqué la grande famine en Irlande au 19 ème siècle, à détruit en quelques jours une grande partie de la récolte de tomates et de pommes de terre dans 13 états à l'est des USA ainsi qu'au Canada. Des records de froids, durant l'été, jamais vus depuis des dizaines d'années ont été enregistrés dans la majorité des USA. Nashville, au Tennessee, la ville d'un célèbre propagateur d'une hypothèse climatique, a battu en juillet le record de froid de 1877. Peut-être un clin d'oeil de Gaïa!!

    Rythmes du Climat

    La finalité de l'Association Kokopelli est de conserver une base très diverse de ressources génétiques alimentaires. Sans vouloir fâcher quiconque, nous n'adhérons à aucune "pensée unique", fût-elle climatique.

    C'est sûrement une excellente idée de conserver de bonnes variétés de plantes alimentaires résistantes aux grandes chaleurs et c'en est encore une meilleure d'en conserver aussi qui soient résistantes aux grands froids!

    La Vie est un perpétuel ballet, le Climat aussi. A tous ceux qui seraient intéressés par l'épopée des Vikings, qui pénétrèrent jusqu'au coeur du Kentucky lors du réchauffement climatique du Moyen-Age, par la progression des déserts depuis des millénaires, par les grands cycles climatiques du passé de Gaïa, nous conseillons la lecture de l'ouvrage passionnant d'Edouard Le Danois "Les Rythmes du Climat dans l'Histoire de la Terre et de l'Humanité".

    Cet ouvrage, datant de 1950, du directeur d'alors de l'Office Scientifique et Technique des Pêches Maritimes, est fascinant de par la maîtrise de l'auteur quant à de nombreux sujets: le climat, l'astronomie, l'agriculture, l'histoire des civilisations... Il est disponible, en PDF à télécharger, sur le site de Liberterre.

    Ne nous trompons pas de combat: l'ennemi, c'est la mafia de la semence, de l'agrochimie et de la pharmacie qui contrôle l'humanité, qui détruit l'intégralité de la biosphère depuis plus de 60 années. L'ennemi, c'est l'agriculture toxique et chimérique qui empoisonne l'humanité, qui empoisonne nos eaux et qui accélère la désertification et l'érosion des sols, à l'échelle planétaire. L'ennemi, c'est le Nécro-Codex Alimentarius dont personne ne parle car cela ne possède aucune charge émotionnelle ou médiatique. L'ennemi, c'est la peur instillée par des médias à la botte des Autorités: la peur du terrorisme, la peur des anarcho-autonomes, la peur de la grippe porcine, la peur du CO2...