irradiations

  • Va-t-il falloir évacuer le Japon ?

    Ils ne vont quand même pas nous refaire le coup de Tchernobyl ! Etablir une zone interdite de sécurité de 30 km seulement et proclamer que partout ailleurs tout est normal !

    Trois anciens états soviétiques ont été touchés par les radiations de Tchernobyl. Et ce n'est pas fini, car les particules mortelles sont toujours là, charriées par les cours d'eau qui traversent la zone interdite, ou remontant à la surface du sol et emmenées par le vent.

    «Aujourd’hui, plus de 7 millions de personnes souffrent des conséquences de la catastrophe de Tchernobyl. Irradier des millions d’individus est moralement inadmissible. Il n’existe aucun précédent dans l’histoire de l’humanité. Aussi la communauté internationale doit-elle s’occuper de ces victimes.» Angelina Nyagu, présidente de l’association ukrainienne «Médecins de Tchernobyl» (source: www.tchernobyl.info)

    «Au moins trois millions d’enfants en Ukraine et en Russie ont besoin de soins médicaux. Nous ne connaîtrons pas avant 2016 au plus tôt le nombre total de ceux qui auront développé des maladies [à la suite de la catastrophe de Tchernobyl].» Kofi Annan, Secrétaire général des Nations Unies (source: www.tchernobyl.info)

    Alors, plutôt que de faire le même constat au Japon dans 25 ans, ne serait-il pas plus logique de prendre les choses en mains, de communiquer sans mentir ou cacher la réalité et d'évacuer rapidement toutes les populations en danger, dans des zones sûres à 100% ?

    Et plutôt que d'assister au "spectacle" au fond de leur fauteuil, qu'attendent les grands de ce monde et la Communauté Internationale pour se mobiliser et organiser la plus grande opération humanitaire jamais mise sur pieds. Des millions de japonais ont besoin d'eau non irradiée, d'aliments non irradiés et d'être déplacés dans des zones non irradiées. On attend quoi ? Terriens, il est temps d'agir...