illegal

  • José Bové, leader altermondialiste...

    Le propriétaire d'une exploitation agricole cultivant du maïs a ouvert le feu, samedi, en direction de militants anti-OGM qui menaient une opération de "traçabilité " à Lugos, en Gironde. Il n'y a pas eu de blessé. Quelque 150 manifestants, dont José Bové, membres des "Faucheurs volontaires", s'étaient réunis vers 13h sur l'exploitation, située dans le Sud du département. Certains d'entre eux ont alors noyé la récolte de maïs OGM stockée dans des silos en l'arrosant et y ont bombé des sigles "OGM". L'exploitant est alors arrivé sur les lieux et a ouvert le feu sur des militants qui étaient montés sur les silos. Il a très vite été désarmé par les manifestants. L'agriculteur a ensuite foncé avec son véhicule sur les voitures stationnées sur son exploitation, en endommageant trois. "C'est un acte pacifique de neutralisation de 2000 tonnes de maïs OGM que l'on a préalablement fait analyser", a indiqué José Bové. Les faucheurs veulent ainsi dénoncer "qu'en France, les transgéniculteurs (nouveau mot à entrer dans le Larousse, à moins qu'il ne tombe rapidement en désuétude...) sèment des OGM en dehors du cadre légal". Le leader altermondialiste a été placé en garde à vue à la gendarmerie où il s'était rendu en milieu d'après-midi avec une cinquantaine de militants pour y déposer plainte pour "tentative d'homicide". Le gérant a également été placé en garde à vue. Bravo à José Bové, qui malgré des peines de prison fermes, poursuit son (notre) combat contre l'expansion des OGM en France. Et espérons que cela fasse réfléchir les autres agriculteurs, lors de l'achat des semences...