huiles essentielles

  • Dégustation du mercredi...

    Désolé pour les internautes fidèles qui suivaient ces fameuses et moins fameuses dégustations du lundi, puis du mercredi : cela fait 2 semaines que je déclare forfait, suite à une douloureuse tendinite. Le verdict est tombé ce soir, juste avant les infiltrations de cortisone : micro-fissures du sous-épineux. Rien de bien grave, heureusement ! Cela me fait une belle jambe, ou plutôt un beau bras ! En attendant, les douleurs devraient diminuer de moitié d'ici demain après-midi. Je devrais donc pouvoir reprendre mes activités diverses et variées dès la semaine prochaine... Le traitement médicamenteux (moi qui ne prend jamais rien) induit quelques effets secondaires assez dérangeants. Il suffit de lire les notices d'emploi terrifiantes pour vraiment hésiter à les avaler.

    Quant aux huiles essentielles appliquées 5 x par jour sur les endroits douloureux, elles ont surtout empesté le bureau, les salles de réunions et l'appartement d'une odeur d'antimites qui porte à 300 mètres... Quelques gouttes d'eucalyptus citronné, de gauthérie couchée, de thym saturéoïde et d'immortelle n'ont pas amélioré ma pauvre condition, ni celle de mes collègues de bureau... Impossible de déguster un vin dans ces conditions. J'ai donc décidé d'arrêter les huiles, et de faire confiance à la médecine traditionnelle. 

    Ceci m'incite à dire qu'il faut se méfier de tout ce que l'on raconte sur le net au niveau des problèmes médicaux : on lit tout et n'importe quoi, et il est assez difficile de faire le juste pronostic de ce dont on souffre (on n'a pas fait 5 ans de médecine générale, et 7 autres de spécialisation...), et de se lancer dans une auto-médicamentation hasardeuse ou dangereuse. Et si c'est vrai pour la médecine, ce l'est aussi pour tous les autres domaines. Il faut donc vérifier ses sources et être sûr de la fiabilité des propos publiés. Ce qui est le cas de ce blog !Embarassé