harmonie

  • Dégustation du lundi 150

    150 ème dégustation du lundi à 3, mais quelle bonne soirée !

    Avec un premier vin à la robe claire et au beau nez ample, gras, frais, sur des lychees et du pamplemousse rose. La bouche est longiligne, comme sur des rails, pas très en chair, mais avec une belle tension, puis une finale amère dans le fin fond du palais, qui te pousses à en reboire. On est sur du citron, des huîtres et des écailles, avec un côté océanique : Silex 2004 en Blanc Fumé de Pouilly de Didier Dagueneau, disparu il y a déjà 3 ans. Fort belle bouteille.

    Second flacon à la robe noire et au nez étranger (= hors France), maquillé, avec un boisé bien présent. En bouche, une belle matière veloutée, crémeuse, sur un fruit merloté qui ressort avant d'être rattrapé par le bois. L'un d'entre nous évoque un Pomerol 2008 très travaillé. Après l'exubérance du début, ce vin fort technique devient plus calme, avec un boisé trop présent : Château Soutard 2008 Grand Cru Classé en Saint Emilion. Ce vin qui n'appartient plus à la famille de Ligneris a perdu sa finesse et son fruité, et est devenu hyper-technique et boisé. Fort dommage.

    Troisième flacon de la soirée, à la robe noire également et au superbe nez de violette, de petits fruits mûrs, avec un petit côté sud mais aussi avec beaucoup de fraîcheur, et des notes grillées et fumées. En bouche, c'est magique : des tannins fins et nobles fondus, un fruit tout en finesse, et ce côté violette et garrigue, avec des notes d'olives. Délicatesse du fruit  et générosité du soleil sans excès, avec un vigneron qui a compris et maîtrise sa vendange : l'état de grâce. Domaine de La Tour de Bon, Cuvée Saint Ferréol 2007 en Bandol. Magnifique et harmonieux, et en plus, en vin naturel ! Très belle bouteille.

    La suite lundi prochain, pour une double soirée anniversaire...

  • Changer de tout...

    Petit coup de gueule contre tout : les banques, les politiciens, la crise, les industriels, les grandes surfaces, les snacks, la TV et la presse.

    Je hais ces banquiers hautains qui vous regardent d'un air méprisant, alors que c'est nous qui devrions les regarder comme cela ! Ils devraient adopter un profil bas, très bas... Il est temps de changer de banque, et de faire confiance à Triodos, la seule banque éthique du Royaume. Celle qui n'a pas d'actifs à risque (ou "fautes graves des banquiers"), qui sont à l'origine de cette crise mondiale.

    Je hais ces politiciens cupides et malhonnêtes qui ne font que des combines. Il serait temps de changer le système législatif belge, de sorte que chaque citoyen puisse voter pour un seul parti ou un seul homme, quelque soit la région. On élirait de cette façon des hommes politiques belges qui se battraient pour la Belgique, et non plus pour une région ou une communauté linguistique : cela changerait tout. La Belgique est un pays. Pas 3 régions opposées les unes aux autres.

    Je hais cette crise mondiale qui prouve qu'on est allé beaucoup trop loin et dans la mauvaise direction. On doit changer les valeurs "de toujours plus" en valeurs plus simples, plus authentiques, respectueuses des citoyens, des peuples et de la planète. Merci à nos banquiers pour ces 2 magnifiques années de crise qui s'annoncent, et pour la dette publique qui augmente à nouveau,  grâce à leurs conneries. 

    Je hais ces industriels prêts à tout au nom du fric. Là aussi, il faut tout changer et se baser sur la qualité, le respect de l'environnement, le respect de la santé. Après moi le déluge, c'est fini. C'est le passé.

    Je hais les grandes surfaces qui appuient ces industriels en écoulant toute cette malbouffe dans leur rayon : OGM, graisses hydrogénées, fruits et légumes hyper-traités, produits blancs à la composition plus que douteuse, etc. Là aussi, il va falloir tout changer, et revenir à la qualité, au bio, aux produits régionaux de saison, aux petits producteurs locaux et aux terroirs.

    Je hais ces snacks, qui à midi, vous vendent à un prix indécent des sandwiches horribles, mauvais, pas sains, et faits sans amour. La malbouffe, c'est fini. Il faut revenir à des choses plus simples et goûtues, appétissantes et équilibrées pour la santé.

    Je hais la TV qui abruti la population au lieu de la cultiver, qui la traumatise au lieu de la rendre heureuse : faut changer, devenir optimiste, provoquer des vocations au moyen des sujets diffusés et redonner l'envie de la regarder... La Culture fout le camp : il faut qu'elle revienne.

    Idem pour la Presse : où sont les grands journalistes, où sont les grands articles, qui ose encore dire ce qu'il pense ? Il va falloir changer là aussi.

    Bref, on est dans une fameuse époque où tout va changer car tout doit absolument changer. Sur de meilleures bases et de nouvelles valeurs avant qu'il ne soit trop tard. Terriens, il est temps d'agir...