guerre des générations

  • La guerre des générations...

    Intéressante chronique économique d'Amid Faljaoui sur Classic 21, aujourd'hui, à propos de la crise financière actuelle en Europe.

    Des ménages se sont endettés au-delà du raisonnable, en Espagne et en Irlande. Ces dettes ont ensuite été transférées aux banques, qui elles-mêmes les ont transférées aux Etats. Mais ces dettes sont toujours là : elles ont simplement changé de poches...

    Va-t-on transférer ces dettes aux contribuables, c'est-à-dire à vous et moi, sous forme de taxes, de hausses d'impôts et-ou de diminutions de prestations sociales ? Ou va-t-on transférer ces dettes à la prochaine génération ?

    La crise actuelle, qui est une crise financière qui s'est mutée en crise économique, puis en crise sociale pourrait bien se terminer par une crise des générations...

    Voyez la révolte des étudiants britanniques, pour ne citer qu'un exemple, pour manifester contre la hausse des droits d'inscriptions n'est que le symptôme de cette guerre des générations. Dire à un jeune britannique qu'il va devoir s'endetter pour pouvoir étudier, mais qu'il pourra rembourser ses frais d'inscriptions en une trentaine d'années n'est sans doute pas la meilleure manière de lui donner de l'espoir dans l'avenir...

    Surtout quand le taux de chômage les touche en premier lieu et que leur date de départ à la retraite sera sans doute prolongée de quelques années. La guerre des générations nous pend sous le nez en Europe. Autant le savoir.