gourmets

  • ROB : à boire et à manger...

    Se présentant comme LE grand magasin gourmet de Bruxelles, Rob déçoit souvent. Ce soir, dégustation de petits feuilletés au Roquefort ou au chèvre et olives. Pour être concret, on a cherché le fromage, qui était inexistant ! A 6,15 euros les 2 pièces, c'est cher pour de la vulgaire pâte feuilletée, mais en plus ce n'est pas bon ! Pareil pour leur lasagne au Homard, où l'on recherche vainement un morceau de chair de crustacé... Bref, au niveau traiteur, il y a vraiment moyen de bien mieux faire ! Surtout qu'ils comptent bientôt ouvrir un restaurant... Quand aux fruits comme les pêches et les abricots, qui sortent des chambres froides, il est rare de pouvoir les consommer, soit parce qu'ils pourrissent avant de mûrir, soit parce qu'ils ne mûrissent jamais ! Or, quand on voit le prix demandé, on est en droit de s'attendre à des produits de première qualité, ce qui n'est assurément pas le cas... Mais loin de moi l'idée de démolir l'enseigne qui a quand même beaucoup de mérites : tenter de réunir en une seule surface tout ce qui se fait de meilleur ! Au niveau poissons, viandes et fromages, le pari est réussi, mais cher. Rien à dire au niveau épicerie fine, vins, alcools : on trouve beaucoup de choses. Idem au niveau pâtisserie et boulangerie. Par contre, c'est la cata au niveau rayon surgelés, qui ressemble plus à un rayon Carrefour qu'à un rayon dédié aux gourmets... Bref, il va falloir travailler à remonter la barre plus haut et arrêter de vivre sur une réputation, car de petits commerces bruxellois spécialisés surpassent la qualité proposée chez Rob. Le seul problème, c'est qu'il faut en faire le tour et cela prend du temps. Mais quand on aime, on ne compte pas... Tout le monde le sait.