fusion nucléaire

  • Japon : Tchernobyl n° 2 ?

    L'Agence de sécurité nucléaire et industrielle a estimé ce samedi qu'une fusion pourrait être en cours dans le réacteur N°1 de la centrale nucléaire Fukushima N°1 dans le nord-est du Japon, suite aux dommages causés par le très violent séisme de vendredi, selon les médias.

    Un porte-parole de la compagnie d'électricité Tokyo Electric Power (Tepco), exploitante du site, a cependant affirmé à l'AFP qu'un tel phénomène "n'était pas en cours" et que la compagnie tentait "de faire remonter le niveau d'eau", pour refroidir le réacteur. Cette installation est située à 250 kilomètres au nord de Tokyo.

    Des dysfonctionnements du système de refroissement de ce réacteur numéro 1 avaient auparavant été signalés, ainsi qu'une élévation anormale de la pression interne. Tepco avait alors reçu des autorités l'instruction de laisser s'échapper des vapeurs comportant des substances radioactives pour faire descendre la pression, après avoir évacué la zone dans un rayon de 10 kilomètres.

    Par ailleurs, du césium radioactif a été détecté aux alentours de cette centrale, a assuré l'agence Kyodo, citant les responsables de la sûreté nucléaire.

    Et on vient d'apprendre qu'une explosion a eu lieu dans cette centrale, et que des employés sont blessés. Information démentie par Tepco, qui affirme que l'explosion ne vient pas de la centrale nucléaire... 

    On est reparti comme à l'époque de Tchernobyl, avec des informations, des contre-informations, de la non-information, et des milliers de japonais qui seront irradiés sans avoir été prévenus des risques au moment même. Et dans 20 ans, les experts refuseront de faire le lien entre les nombreux cancers et les malformations congénitales des victimes avec l'accident d'aujourd'hui...

    Espérons qu'on parvienne à éviter cette fusion nucléaire en cours et qu'on évite ainsi un second Tchernobyl. Le nucléaire, sûr et propre ?