fruité

  • Dégustation du lundi 123

    Cela aurait dû être une soirée anniversaire, et cela n'a pas été le cas. D'abord nous n'étions que 4, l'un d'entre-nous vendangeant en Loire, ensuite les bouteilles dégustées, un cran en-dessous de l'attente. Pas grave, on remettra cela.

    Premier flacon, à la robe foncée et au nez laiteux, fruité et frais. Classique et sans défauts. La bouche, sur des fruits rouges et des tannins. C'est jeune, fin et distingué, mais l'acidité est marquée par l'élevage : il manque une intensité de fruits pour équilibrer le tout : Mas Jullien 2006 en Coteaux du Languedoc. Un peu décevant : il manque le côté abouti que l'on trouve d'habitude dans ce vin...

    Second flacon, à la robe rubis clair, au nez très spécial de Pinot Noir d'Alsace, de Muscat, de poivre blanc et d'arôme d'amandes. En bouche, c'est sans prétention, gentil, léger, aqueux, nordique : Pinot Noir 2009 Vlaamse Landwijn, Domein De Kluizen. 

    Troisième flacon, à la robe identique, et au nez excellent, propre, net, sur du fruit. En bouche, c'est bien meilleur que le précédent, c'est rond, tranquille, comme un bon jus ample et long sur des fruits concentrés : Le Clos de Rouge-Cloître 2009 (bouteille n° 16 sur 24) à Bruxelles. Pas mal du tout ! Très fiers de nous.

    Quatrième flacon, à la robe claire et au nez bizarre et bidouillé. La bouche, trop maîtrisée, monolithique, part un peu dans tous les sens. On pense à un Pinot Noir bourguignon basique : Bourgogne Côtes d'Auxerre Pinot noir 2008 du Domaine Goisot en Bio. Pas terrible du tout...

    On acheva cette dégustation à l'aveugle avec un vin à la robe foncée et un peu évoluée, et au nez chaud et exotique, avec de l'alcool. En bouche, c'est toujours chaud mais moins exotique. C'est assez fluet sur une finale rêche et boisée : La Dérobée en Coteaux de Loir 2006 de Nathalie et Christian Chaussard.

    Le programme des dégustations de la saison à venir devrait être communiqué cette semaine. Nous connaîtrons alors le thème imposé pour lundi prochain. Bonne semaine à tous.