extraction

  • Dégustation du lundi (47)

    Lundi bizarre, avec des vins bizarres. Pour commencer, un vin blanc au beau nez, mais assez plat en bouche, avec un manque de nervosité et de vivacité : longue finale de petites vaguelettes. Château Indage, Estate Vineyards, Chantilli 2005, Chardonnay. L'Inde produit également du vin ! Bien, mais peut mieux faire...Ensuite, une série de 6 bouteilles du Clos, à l'aveugle comme il se doit. Nous retiendrons que le 2002 a un magnifique nez de pinot, et une robe élégante, que le 2005 est un peu trop sur la verdeur et la rafle, que le 2001 est assez proche du 2002, que le 2000 semble passé, alors qu'il était encore magnifique l'année passée (à confirmer), et que le 2003 picote un peu au nez et en bouche, mais avec un fruit qui enrobe bien l'alcool. Quant à notre essai de vinification de cabernet sauvignon de 2000, il a donné un vin au nez ensoleillé, à la belle robe pourpre et à la bouche au côté vanillé des vins chiliens. On attaqua ensuite un vin que j'adorais et que je n'aime plus : nez chimique, vanillé, boisé, trop extrait et bouche pareille, sans finesse. Un Château Pavie Macquin 2003, en Saint Emilion Grand Cru. Et même 1er Cru Classé depuis peu. Suivi un Château Pape Clément 2002, en Grand Cru Classé de Graves, avec un nez plus cabernet et moins chimique que le précédent, mais dans le même style. Où sont ces vieux Papes Clément tout en finesse d'autrefois? Bref, dégustation bizarre ce soir... Lundi prochain, chacun amène une bouteille toute en dentelle et en finesse, histoire de varier les plaisirs...