espagne

  • Dégustation du lundi 114

    Magnifique dégustation, ce soir à 4, sur le thème de l'Espagne, avec pour débuter, une première bouteille à la robe or blanc, et au nez d'hydro-carbures, de Xéres et de Savagnin. En bouche, c'est très sec, avec un côté muté un peu lourd : on n'a pas l'habitude de boire ce genre de vin. Lustau Almacenista Fine sherry Wyne Manzanilla Pasada De Sanlucar : un vin de voile comme le Château Chalon, d'âge moyen de 7 ans, coupé à l'eau de vie (17°). Parfait à l'apéro.

    Seconde bouteille, à la robe rubis foncé, et au nez lacté, du nord de l'Espagne. La bouche est charmeuse, sur des fruits croquants, mais aussi sur de la confiture de mûres, avec de la fraîcheur. On pourrait être en France, dans le Languedoc. C'est particulièrement plaisant, moderne, avec une belle liqueur et une belle concentration : Mucho Sympatico ! Osmin 2004 Priorat : particulièrement enrobé pour un Priorat (d'habitude plus sec). Belle bouteille et belle découverte (14,5°).

    Troisième bouteille, à la robe rubis clair et au nez lacté et complexe, dans la tradition bordelaise. En bouche, un vin espagnol classique des années 70, aidé d'un oenologue bordelais. On retrouve un peu l'austérité et le côté un peu sec, qu'on n'avait pas dans le précédent : Gaudium Gran Vino 1996 Marquès de Càceres. C'est un fort bon Rioja, en Tempranillo (13,5°).

    Quatrième bouteille, à la robe noire et au contour évolué. Le nez, très expressif, sur du tabac et de la tomate, complexe, me fait penser à Haut-Brion. En bouche, de la complexité et une acidité assez marquée. On est sur du velours et des tannins fondus : c'est très beau, comme un grand bordeaux 1985, sans la sécheresse. On cite Alion et c'en est un : Alion Ribera Del Duero 1994.

    C'est marrant, on vient de faire, en 4 bouteilles, l'Espagne dans tout ce qu'elle a à proposer, et dans le bon ordre, en plus ! La semaine prochaine, avec pour thème "forme de bouteille originale", cela risque d'être tout aussi marrant, mais peut-être moins bon... Qui vivra verra.

  • Les Asturiennes...

    Nous sommes allés déjeuner dans un resto fort sympathique : "Les Asturiennes", Rue St Laurent 1000 Bruxelles (pas loin du Musée de la BD). Qui pourrait penser que dans un coin si reculé et si difficile d'accès et si peu animé existe un restaurant espagnol (Asturien) si branché ? Décor sobre et épuré, contemporain, mais chaleureux. Personnel accueillant et souriant, carte atypique reprenant les spécialités de l'Asturies (coquillages, palourdes, oursins, merlu, ventrêche de thon blanc, et toutes une série de viandes bien de là-bas). C'est donc une cuisine espagnole de qualité qui vous est servie, traditionnelle et créative à la fois, avec une mise sur assiette recherchée et des produits de tout premier ordre. Dépaysement assuré car on déguste des mets et des accords inhabituels, le tout, arrosé d'un délicieux Tempranillo maison, servi dans des verres à vins très spéciaux (de là-bas aussi), déroutants au premier abord, mais auxquels on s'habitue très vite. Bref, de l'originalité et de la qualité à un prix tout à fait abordable ! Une adresse à retenir ! Cote : 8,5 / 10 .