elections

  • Comment fonctionne l'Union européenne...?

    Si, comme moi, vous ne saviez pas exactement comment fonctionne la CEE, alors, ce qui suit devrait vous éclairer. Et vous confirmer combien les élections des futurs députés européens du 25 mai prochain seront importantes (voir article précédent).

     

    7295074.jpg

     

  • Quels députés européens crédibles soutenir lors des prochaines élections ... ?

    A quelques jours du scrutin européen, la campagne peine à décoller en France. Pour battre le rappel des citoyens sur les questions environnementales, le WWF s’est livré à un exercice fastidieux. Le fonds mondial pour la nature a évalué les votes des partis politiques et des députés européens sortants entre 2009 et 2014.

    Trois thèmes ont été retenus, comme l’explique Marine Reboul, chargée de mission sur les politiques publiques au WWF : "nous voulions dresser un état des lieux complet sur les questions d’environnement et d’énergie, sur les questions agricoles et enfin sur celles concernant la pêche. Cette initiative nous parait particulièrement utile car 80 % des grandes décisions environnementales sont prises au niveau européen". 

    Le WWF a classé les partis politiques en fonctions de ses recommandations. Pour instructive qu’elle soit, cette évaluation ne recèle aucune surprise. Le Front National n’a suivi ces avis que pour 2 % des votes. C’est à peine mieux du côté de l’UMP, avec un chiffre de 9 %. Le score des centristes de l’UDI est de 32 %. Celui du PS est de 48 %. Une "déception" pour Isabelle Laudon. La responsable du département politique publique au WWF : "sur les questions climatiques, le Partis Socialiste n’a rien à se reprocher. Ce n’est pas le cas en matière agricole. Et c’est encore pire sur la pêche".

    Pour Marine Reboul, cette "situation est dommage car les Français plébiscitent l’idée d’une Europe qui défend l’environnement", comme le met en évidence un sondage publié ce vendredi 9 mai par l'association.

    Le Front de Gauche (52 %), le Modem (80 %) et Europe-Ecologie Les Verts (94 %) sont les bons élèves d’un classement dominé par CAP 21. Corinne Lepage, l’unique représentante du mouvement au parlement européen, a suivi à chaque vote les recommandations du WWF. 

    L’ancienne ministre de l’environnement salue la démarche de l’association, même si elle "déplore certaines absences. Pourquoi avoir laissé de côté certains thèmes centraux comme la santé environnementale ? Ce sont des questions majeures et qui intéressent tout le monde. C’est notamment le cas du dossier concernant les perturbateurs endocriniens". 

    Isabelle Laudon ne nie pas l’intérêt citoyen suscité par ces questions et reconnait que son association "n’a pas suivi ces dossiers". 

    En vue de la prochaine législature européenne, le WWF a par ailleurs lancé un appel aux candidats français. L’ONG souhaite obtenir d’eux qu’ils soutiennent "les politiques européennes qui permettent à l'Europe de ne pas consommer davantage de ressources naturelles que ce que peut nous offrir notre planète".

    Ils sont à ce jour 22 à l’avoir signé. Sans surprise, 50 % d’entre eux sont issus des rangs écologistes. Article d'Antonin Amado sur le site de Novethic.

    Et si on pouvait avoir les noms des candidats députés européens hostiles au futur Traité Transatlantique, cela faciliterait grandement nos votes...

  • Les responsables européens doivent faire le bon choix...

    On est à la croisée des chemins : soit l'Europe fait bloc avec les Etats-Unis et se coupe du reste du monde, soit se lie avec les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) pour former la première puissance économique mondiale de demain. C'est le choix que lui laisse les Etats-Unis aujourd'hui.

    Soit on adopte ce Traité Transatlantique imposé par les Etats-Unis (qu'aucun européen ne désire), soit on le refuse. En tout cas, il est hors de question que la Commission Européenne (qui "négocie" en secret ce Traité actuellement)  l'impose à l'Europe sans un droit de regard et une approbation de chaque Etat, avant sa signature !

    Soit on s'allie à une puissance et une monnaie en perte de vitesse, soit on s'allie à des partenaires en développement et plein d'avenir.

    Les événements en Ukraine et les différentes prises de position deviennent l'argument favori des Etats-Unis pour pousser l'Europe dans une alliance rapide, et sans conditions, avec eux. Ils en ont besoin car ils vont mal. Et c'est urgent !

    Nous devons absolument résister à cet appel, prendre le temps d'en examiner toutes les conséquences géopolitiques et économiques et juger de tout ce que cela va entraîner comme conséquences dramatiques sur les normes européennes actuellement en vigueur.

    Il ne faudra pas sous-estimer non plus la réaction populaire face à des instances politiques non élues qui imposent aux citoyens européens des accords servant les intérêts des multinationales, plutôt que ceux des citoyens.

    L'avenir même de l'Europe est en jeu. Et les prochaines élections doivent absolument changer la donne : le Parlement Européen doit être composé de parlementaires travailleurs, responsables, entiers, non corrompus, qui ont en tête un véritable projet d'avenir pour notre continent, et qui écoutent les citoyens qu'ils représentent, et tiennent compte de leurs avis.

    Les prochaines élections européennes sont donc très importantes : nommons des représentants fiables qui travailleront dans notre intérêt et respecteront nos volontés.

  • On fait quoi le 7 juin ?

    En bon citoyen, je suis toujours allé voter. Au fil des années, déçu des magouilles diverses de nos politiciens, ce devoir électoral m'est apparu comme inutile : quoiqu'on vote, rien ne change. Ils s'arrangent entre eux et ce sont toujours les mêmes têtes qu'on voit... Le PS avait été lourdement sanctionné par les votes des dernières élections et aurait dû se retrouver en minorité dans l'opposition : on le retrouva au gouvernement ! Malgré la volonté du peuple...

    Ces dernières années, j'ai donc failli ne plus aller voter, comme le font beaucoup de nos concitoyens. Mais c'est tenu secret... Mais j'y allais au dernier moment, en me disant que ne pas voter, c'était laisser le plein pouvoir à cette bande de magouilleurs corrompus qui ne vise que son enrichissement personnel au lieu de jouer honnêtement son rôle politique et se battre pour faire bouger les choses.

    On s'aperçoit aussi que ces hommes politiques élus sont souvent des hommes de pailles, qui ne font qu'obéir aux ordres de leur président de parti, eux-mêmes obéissant à ceux des grandes multinationales industrielles, bancaires ou agro-alimentaires...

    Pour la première fois de ma vie, ce 7 juin, j'ai fort envie de voter vert et de voir les écolos au pouvoir, tant en Belgique qu'en Europe. Pourquoi ? Parce que les partis traditionnels m'ont déçus. Parce qu'il est temps de s'occuper de la planète, dont les ressources épuisables sont pillées sans compter par les multinationales agro-alimentaires, et polluée à outrance par les multinationales agro-chimiques, juste pour leur profit.

    J'ai envie que l'on prenne soin de la biodiversité, qu'on arrête de détruire les forêts primaires, qu'on arrête de nous faire bouffer des saloperies bourrées de pesticides, d'OGM et d'aliments irradiés qui ne goûtent plus rien, qu'on en revienne au commerce de proximité avec de petits producteurs et éleveurs locaux, que les voitures "vertes" arrivent plus tôt sur le marché, que les transports en commun ne polluent plus (les bus et leurs nuages de diesel et de particules fines sont un scandale), que les avions ne survolent plus Bruxelles (comme c'était le cas avant que certains ministres flamands qui habitent en périphérie ne pensent à leur repos personnel, même si c'est au dépend de celui de milliers de bruxellois), et surtout, j'en ai marre des pots de vin, des magouilles de tout genre et de la corruption avec l'argent du contribuable, pressé comme un citron, jusqu'à la dernière goutte...

    Ce 7 juin, j'ai envie de donner un grand coup de pied dans tout le système politique actuel. Et si, nous le faisons tous ensemble, cela se fera ! Osons changer nos habitudes électorales et provoquons le seul changement majeur possible en votant écolo. Ce sera une bonne leçon pour ces partis traditionnels, qui sont incapables de nous gouverner.

     

     

  • Les boîtes aux lettres...

    Comme d'habitude, en septembre, nos boîtes aux lettres, relativement épargnées durant l'été, sont à nouveau assaillies de dépliants publicitaires divers et de folders, qui s'ajoutent, cette année, aux dépliants et tracts électoraux de tous genres. Bref, des kilos de papiers que nous transvasons directement, sans les lire, dans nos poubelles, pour être recyclées... Quel non sens, quelle absurdité, quel gaspillage ! Combien d'arbres abattus, de forêts dévastées, d'énergie consommée sur l'autel du Dieu tout puissant de la Publicité ? Boycottons ce gaspillage en indiquant "NO PUB" sur nos boîtes (j'y ajouterais bien "NO FACTURES"!), et demandons que soient taxés ces pollueurs sans scrupules, qui ne travaillent même pas sur du papier recyclé ! Boycottons également ces tracts électoraux, qui renferment les mêmes promesses jamais tenues et qui n'offrent à l'électeur que nous sommes, aucun choix de changement radical et de nettoyage absolu de tout ce petit monde corrompu bien en place et indévissable...

  • Le survol de Bruxelles...

    Depuis que des décisions de justice récentes permettent au Gouvernement bruxellois de faire respecter un cadastre du bruit et d'appliquer des amendes aux avions bruyants, à ceux qui volent la nuit et à ceux qui survolent Bruxelles alors que les vents dominants imposent aux avions de décoller dans l'autre sens, plus rien ne bouge ! Soit ils n'osent pas, soit ils sont tous corrompus, soit ce sont des marionnettes et ils ne décident rien car on décide pour eux... Pourquoi les avions ne décollent-ils pas comme à Nice afin de ne pas dépasser la limite du ring, pourquoi suis-je réveillé avant l'aube (y compris le week-end) par 80 décibels alors que la norme, la nuit est de 25 ? Qui commande tout cela ? Qui sera accusé en cas de crash au dessus de Bruxelles ? Qui sera tenu responsable des milliers de malades (dépressions, asthme, cancers,...) atteints par la pollution effroyable qu'ils dégagent et dont personne ne parle jamais (voyez le lien : c'est édifiant !) ? Remplissons des pétitions et gueulons un grand coup avant les élections. Arrêtons de tout supporter comme des moutons, unissons-nous pour faire bouger les choses ! L'avenir de notre belle ville en dépend, la qualité de son air et notre santé aussi. C'est important, non ?