degustation du lundi

  • Dégustation du lundi (9)

    Oui, exceptionnellement, notre dégustation du lundi a eu lieu mardi ! Hier soir, alors qu'on mettait en bouteilles le 2005 (48 bouteilles de 50 cl d'un vin léger et fruité), on a débuté par un vin blanc (thème du jour) portugais, un Esporâo Reserva 2005 Alentejo-D.O.C.-Reguengos (très beau chardonnay, mais absence de terroir), suivi d'un Sancerre 95 "Les Monts Damnés" cuvée spéciale de François Cotat (semblait magnifique, mais bouchonné), suivi d'un La Diana, viognier 2005, vin de pays d'Urfé (typique, mais pas top), suivi d'un Anjou 2004 "Marie Besnard" de René Mosse (fin, huileux et légèrement oxydé, mais avec une finale intéressante), suivi d'un vin qui n'existe pas : Suyquième 2002 vin du Jura du domaine J.F. Ganevat (produit à quelques exemplaires, quand le millésime le permet, magnifique), et pour terminer, en vins blancs, par un Vouvray moëlleux "Le Haut-Lieu" 1990 de Huët (étrange, mais pas extraordinaire). On a alors attaqué quelques rouges : RN 13, vin de pique-nique bio d'Alain Coumont (poivré à mourir et mauvais à mourir aussi), suivi d'un Chassagne-Montrachet 1997 de Blain Gagnard (décevant pour un bourgogne de cet ordre), suivi d'un Anselmann Spätburgunder Trocken 2003 (vin autrichien lui aussi décevant), pour finir en beauté avec un Saint Julien 2000 Ducru-Beaucaillou (superbe, mais peut-être au boisé trop présent). Bref, 10 bouteilles hier soir et une dégustation fort décousue et pas terrible. Pour remettre un peu d'ordre dans tout cela, lundi prochain on attaque les Gevrey-chambertin. Ce sera plus ciblé...