deception

  • Le Bistrot du Mail (2)

    Autant j'avais été conquis par ce restaurant il y a quelques mois, autant la déception de ce soir est grande. Ma "solette poêlée meunière, quinoa aux fruits de la passion et gambas pastèques et herbes fraîches en salade" s'avéra trop cuite d'un côté et pas assez de l'autre, avec une quinoa farineuse qui n'apporte rien. Quant aux dès de pastèques... L'autre entrée paraissait meilleure et plus équilibrée : "Filet de rouget poêlé, pâte fraîche au tourteau et citron jaune, jus de crevettes et poivron rouge". Suivirent un "Turbot de Noirmoutier, fidua en persillade, cressonnette et crevettes grises sautée au piment d'Espelette", que l'on pourrait nommer petit turbotin (épaisseur du filet : 10mm), reposant sur une "fidua" à nouveau farineuse et sans aucune finesse, agrémentée de quelques crevettes grises entières frites... A nouveau, en-dessous de tout. Par contre, le "Pigeonneau de Warêt en cuisson lente, blinis aux girolles et chèvre cendré, oignons grelots et jus d'herbes" semblait plus élaboré et à la cuisson maîtrisée. Rien à dire au niveau fromages, desserts et vins : c'était parfait. Bref une déception gastronomique; dommage pour un restaurant étoilé... que je ne recommanderais plus désormais.