choix de vie

  • L'heure des choix de société...

    Mes amis, l'heure est grave et personne n'en parle...

    Imaginez un seul instant qu'Herman Van Rompuy, Président Permanent du Conseil européen, et José Manuel Baroso, Président de la Commission européenne ont signé avec Obama un accord d'entamer des négociations sur ce Traité en février 2013, alors qu'ils n'avaient pas le mandat pour le faire.

    Imaginez ensuite que les 27 gouvernements européens ont, 4 mois plus tard, accepté de lancer les négociations de ce Traité Transatlantique, sans aucun mandat des élus, ni du peuple. 

    Imaginez enfin Karel de Gucht, notre ancien ministre des Affaires Etrangères (qui a tellement fait parler de lui à l'époque, surtout en Afrique, et qui fait encore parler de lui aujourd'hui pour fraude fiscale, selon Belga) est le Commissaire européen occupé à discuter (en secret) de ce fameux futur Traité Transatlantique avec les américains. Traité dont personne ne veut, et pour cause : il engage des choix de société.

    Ce Traité Transatlantique touche tous les domaines (eau, santé, transports, énergie, recherche, sécurité sociale, enseignement et alimentation) et va provoquer un séisme social, économique et environnemental. Il vise à remplacer les pouvoirs publics par un pouvoir des banques et des multinationales. Il vise à supprimer toutes les lois et normes protégeant, en Europe, le citoyen au profit des multinationales agro-alimentaires et autres, qui n'auront plu aucune règle ou norme à respecter.

    Mieux encore : elles pourront attaquer chaque état, région, ville ou commune qui poserait des entraves à leur commerce et leurs bénéfices. Et pas en justice, on l'oublie la justice : un groupe d'arbitrage privé se chargera de décider s'il y a entrave au commerce ou pas ! Exemple : la firme chimique américaine Ethyl a poursuivi le Canada pour une loi de 1997 interdisant un additif qui rend le diesel plus performant. Cet additif contient du manganèse, qui est neurotoxique. Le Canada a du payer 13 millions $ de compensations à Ethyl et abroger sa loi...

    Je vous laisse imaginer ce qu'il va se passer avec notre le refus des OGM, celui du bœuf traité aux hormones de croissance, des poulets chlorés, des carcasses traitées à l’acide lactique, des porcs traités à la ractopamine (additif chimique qui rend la viande plus maigre, interdit dans 150 Etats)...

    Les négociations devraient durer jusqu’en 2015. Ensuite, le résultat sera soumis à l’accord des 28 gouvernements. L’incertitude demeure sur la question de savoir s’il sera soumis à la ratification des parlements nationaux. Mais il est certain que le Parlement européen devra se prononcer, car il a désormais le pouvoir de l’approuver ou de le rejeter. Ce sera le Parlement européen que nous allons élire le 25 mai prochain. D’où l’importance de cette élection. Et la nécessité d’interpeler les candidats sur leur vote futur lorsqu’ils auront à se prononcer sur ce fameux Traité Transatlantique. Terriens, il est vraiment temps d'agir...

    Pour en savoir plus, lisez les conclusions de l’agroéconomiste Jacques Berthelot, ou écoutez la conférence de Raoul Marc Jennar sur Youtube.