centenaire

  • Pour la première fois, l'espérance de vie diminue...

    "Les dernières statistiques montrent qu'en réalité, dans les pays riches, la courbe s'inverse à présent : l'espérance de vie va chuter et ce n'est pas fini.

    Car les centenaires d'aujourd'hui ont bénéficié de toutes les conditions favorables : naissance dans un monde à l'air encore pur, aux aliments plus rares mais de grande qualité nutritionnelle et sans additifs, et donc d'une base solide. Dans un deuxième temps, dans leur maturité, elles ont profité des bienfaits des premières découvertes de la vie moderne dans ce qu'elle avait de positif : antibiotiques, congés, diminution du temps de travail, conditions de vie, abondance d'aliments etc....

    Mais à présent, les générations qui arrivent vont prendre de plein fouet les inconvénients majeurs de la révolution physico chimique de notre vingtième siècle. Développement anarchique de la Chimie de synthèse après la seconde guerre mondiale, dérivée du pétrole. Apparition des engrais, pesticides, herbicides, des transports internationaux, d'un parc automobile polluant autant par la fabrication, la circulation et l'absence de recyclage. Pollution électro magnétique intense par multiplication de plus de 10.000 des ondes interagissant avec notre organisme, excès alimentaire de toutes sortes... Et tout ceci subit dès leur naissance.

    Il est donc à prévoir, sans se tromper, que les maladies dégénératives vont très vite l'emporter sur la fausse abondance de biens dans les pays riches : doublement des cancers en dix ans pour certains, effondrement des défenses immunitaires (SIDA, arthrose, asthme...), désordres psychiques (Alzheimer, dépressions, schizophrénie..).

    Il est par ailleurs clair que la chimie de synthèse n'est plus capable de fournir des molécules thérapeutiques. Le premier laboratoire pharmaceutique du Monde consacre depuis plusieurs années plus de cinq milliards de dollars par an en Recherche et Développement sans résultat valable.

    Inévitablement, nous aurons à payer la facture des excès que nous avons commis, et nos enfants, à part d'être clonés en robot (certains y pensent !) auront du mal à résister à la déferlante. Pour les plus pessimistes, comme Hubert REEVES, il est quasiment impossible de faire machine arrière." Article de François Danain, Naturopathe.

    Et les récentes statistiques portant sur 2006 aux Etats-Unis confirment cette tendance : l'espérance de vie, qui n'a cessé de s'accroître au cours des siècles, est en train de chuter, pour la première fois. Nos enfants vivront moins vieux que nous.

    Peu de choses à faire concernant l'air que nous respirons (à part couper la ventilation de la voiture dans les tunnels, ou quand on suit un diesel). Par contre, nous pouvons réduire les pollutions électro-magnétiques en utilisant moins le GSM, en évitant les systèmes Wi-fi (préférons les installations câblées), nous pouvons soigner notre alimentation (Bio, variée, locale  et de saison), nous pouvons éviter tout ce qui est plastique (surtout ceux en contact avec les aliments : boîtes de conserves, canettes, tuperwaere, ainsi que tous les ustensiles de cuisine en plastique), et revenir à des systèmes de cuissons traditionnels (sans Téfal, Téflon, etc...).

    Mais cela suffira-t-il ? J'ai comme un doute. Un énorme doute...