canicule

  • Merci Annélie...

    Merci Annélie. C'est le nom de l'anticyclone responsable de cette vague de chaleur de ce 30 juin.

    Les terrasses bondées, les petites tenues d'été, les gens de bonne humeur, tout ce monde dehors, c'est grâce à Annélie.

    Et non seulement les températures vont continuer de grimper jusqu'à samedi, mais la météo de la semaine prochaine s'annonce très chaude aussi, même si on perd quelques degrés. Des records vont tomber.

     

    11539605_390655834458317_7661644318340992433_n.jpg

     

    N!oubliez pas de déshydrater les personnes âgées et les enfants. Pensez également à vos animaux de compagnie, mais aussi aux animaux sauvages comme les oiseaux. Laissez leur de quoi boire et se baigner sur votre terrasse ou dans votre jardin.

    Météolaflèche avait vu juste. Bon été à tous !

     

  • 40° à l'ombre le 1er Juillet dans le Sud-Ouest de la France...

    Ce n'est pas moi qui le prédit, mais mon météorologue fétiche : météolaflèche. Dans ses prévisions à 16 jours, il pense qu'il serait possible d'avoir 2 ou 3 jours vraiment caniculaires début juillet dans cette région. 40° à l'ombre, cela fait combien au soleil ?

    1er Juillet.jpg

    Qui vivra verra, puis mourra ! Avec pareilles températures, cela va être dur de se rafraîchir au Cahors. Va falloir trouver plus léger et plus frais.

     

  • Très chaud...

    Il y a eu l'été 1976, très chaud.

    Il y a eu juillet 2006, très chaud.

    Source: Site web de Kroll

    Et il y aura ce week-end 2012, très chaud.

    Profitons-en!

  • Chaud, l'été sera chaud...

    Et voilà, à part une petite goutte froide qui pourrait nous surprendre d'ici les Saints de glace (début mai), et quelques orages violents dans les mois à venir, l'été sera chaud, très chaud.

    Les 4 premiers mois de l'année 2011 se sont déroulés de façon tout à fait identique à ceux de 1976, année caniculaire. Tous les paramètres semblent indiquer un superbe mois de mai, un mois de juin chaud et des mois de juillet et août caniculaires, tout comme la première moitié de septembre.

    Ensoleillement supérieur de 60% à la normale, pluviométrie inférieure de 50% à la normale, températures supérieures de 2 degrés à la normale : va falloir faire des provisions d'eau, de rosé, de bières et cuisiner des petits plats estivaux rafraîchissants. Va falloir prévoir des glaçons et faire tourner la sorbetière.

    Va falloir arroser son petit potager matin et soir, et tant pis pour le gazon s'il brûle. Va falloir s'équiper de moustiquaires et vivre fenêtres ouvertes en espérant un petit courant d'air.

    Va falloir réserver sa place en terrasse, à l'ombre. Et bien s'hydrater. Protéger les enfants des rayons puissants du soleil, et veiller sur les plus âgés qui supporteront moins bien la canicule. Cela devrait être une excellente année pour la vigne, et  pour les plants de tomates. Tout comme pour les premières fraises Bio qui seront commercialisées ce week-end, et pour beaucoup d'autres fruits encore, gorgés de soleil...

    Que du bonheur en perspective !

  • Enfin l'été...

    Ce lundi 21 juin, le jour le plus long de l'année, a débuté sous la grisaille, le froid et la pluie, et se termine sous un radieux soleil et un magnifique ciel bleu. C'est l'été...

    Pas de panique, on est parti pour 15 jours de temps chaud, lourd, ensoleillé : on aura tout le temps d'en profiter ! J'espère vraiment un été chaud et caniculaire, mais, d'après les prévisions à long terme dont je suis assez friand, ce ne sera pas le cas !

    70% de pluie en plus que la normale pour le mois de juillet et 60% de plus en août, j'appelle cela un été pourri... Sauf s'il s'agit d'orages tropicaux en fin de journée. On verra bien !

    En résumé, notre été il est là, maintenant. Vive les tenues légères, les apéros, les terrasses.

    Et après, on verra bien...

  • Canicule d'avril...

    Un record de température a été enregistré ce vendredi. Avec 25,2 degrés à Uccle, on a connu le 13 avril le plus chaud depuis le début de la prise des mesures en 1833. Le 13 avril le plus chaud jusqu'à présent avait été enregistré en 1944, lorsque le thermomètre avait atteint à Uccle les 24 degrés. Le météorologique Eddy De Mey a également indiqué que des records de température pouvaient encore être enregistrés au cours de ce week-end, le dernier des vacances de Pâques. Il va donc falloir s'y faire : les temps changent. Les anciens proverbes et dictons (en avril ne te découvre pas d'un fil) n'ayant plus aucune raison d'être aujourd'hui, il va aussi falloir en inventer de nouveaux (en avril, tous en maillot), plus adaptés aux conditions climatiques actuelles. Il va aussi falloir penser à donner à boire aux oiseaux, hydrater les enfants et les vieillards, déjà faire gaffe aux moustiques (qui, cette année, sont 2 x plus gros que ceux de l'année passée : une nouvelle espèce tropicale?), et se préparer à bientôt déguster les fraises de Wépion, avec un mois d'avance sur la saison... Je ne sais pas où tout cela va nous mener, mais on y va tout droit... Et ce n'est qu'un début : le phénomène va s'accélérer. Terriens...