bonne soiree

  • Belle soirée arrosée...

    Très belle soirée, hier, qui nous a permis de comparer quelques grands flacons. Un petit Chablis de Billaud Simon 2002 comme mise en bouche, suivi d'un Chablis Grand Cru Fourchaume 2002; puis d'un Chablis 1er Cru "Montée de Tonnerre" 2002, tous deux de La Chablisienne, pour terminer, à ce niveau, sur un Chablis Vaucopin 2000 de Jacquinot à Chichée. La typicité était, pour chaque bouteille, au rendez-vous, avec quelques notes plus évoluées pour la dernière bouteille. Parfait avec les noix de St Jacques et chicons caramélisés ! Pour suivre, on attaqua un splendide magnum de Pibarnon 2001 en Bandol. Le Clos des Mouches 1990 en Beaune Chanson Père & Fils s'avéra tout à fait dépassé, tout comme le Fort de Latour 1989 en Pauillac (mais qu'on acheva quand même en fin de repas, l'oxygénation lui ayant fait le plus grand bien...). On passa alors à Pradeaux 2000, toujours en Bandol, plus alcoolisé et sur des fruits plus mûrs que le précédent. Néanmoins parfaits sur ce bar de ligne, gratin dauphinois et gratin d'aubergines. Un régal. On acheva le repas avec Le muté, grains de la Rectorie 2004 en Banyuls pour accompagner le moelleux au chocolat fin, suivi d'un très beau Chinon 2003 Coteau du Noiré de Philippe Alliet. J'ignore d'où provient vraiment le petit mal de tête persistant de ce matin : soit des Chablis dont le taux de souffre provoque souvent ce problème, soit des vodkas qui suivirent... En tout cas, pas des rouges ! Mais peu importe : Carpe Diem !