blog

  • Dégustation du lundi

    Première dégustation du lundi de 2016, à 6. Magnifique.

    IMG_1567.jpg

    Avec, dans l'ordre de la dégustation : 

    Clos Rougeard "Les Poyeux" 2010, 2008 et 2006 en Saumur-Champigny, servis en même temps, à la mémoire de Jean-Louis Foucault, dit Charly, et disparu fin 2015.

    La Cuvée de l'Enfant Terrible 2006 de Jean-François Ganevat en Côtes du Jura.

    Château La Tour Haut Brion 1990 Cru classé de Graves en Pessac Léognan.

    Clos Rougeard 2008.

    Château Haut Brion 1979 Pessac Léognan, puis Haut Brion 2003.

    Tertre Roteboeuf 2010 en Saint Emilion Grand Cru

    Ceci dit, je ne relaterai désormais plus nos agapes sur ce blog, dont ce n'est pas le thème. Peut-être vais-je créer un nouveau blog uniquement destiné à ces dégustations hebdomadaires à l'aveugle, ou peut-être le ferons-nous en commun. C'est encore à voir, à discuter et à décider.

    Bon début d'année à tous !

  • 200.000 visiteurs...

    Je suis un peu gêné : passer le cap des 200.000 visites, sans avoir écrit quoique ce soit sur ce blog depuis 8 jours... La honte ! Mais bon, j'ai des circonstances atténuantes : d'abord, un magnifique séjour à Venise, en grandes pompes. Trois jours de ciel bleu, avec une lumière extraordinaire sur cette cité lacustre hors du temps. Trois jours de ripailles et de dégustations, dans une ambiance de Carnaval. Trois jours de bonheur. Ensuite, un événement sportif hier soir, qui fit sauter notre dégustation hebdomadaire. Rassurez-vous : elles reprendront mercredi prochain. Et le programme des 18 mercredis est tombé : certaines dégustations s'annoncent passionnantes. Enfin, l'actualité, plutôt morose ces derniers temps, qui fait que je m'y intéresse moins. Et donc moins d'articles... A quand des journaux optimistes ne relatant que de bonnes nouvelles et nous mettant de bonne humeur pour toute la journée ? A quand des journaux télévisés positifs, agréables à regarder et remontant le moral ? Là, je regarde "Envoyé Spécial" qui analyse les tomates insipides, farineuses, sans saveurs et hyper-traitées que l'on trouve partout, toute l'année. Et les compare aux tomates oubliées, cultivées en saison et en pleine terre, goûtues et cultivées sans pesticides. Le jour et la nuit. Intéressant, mais ce sujet a déjà été abordé sur ce blog... Bref, merci à vous tous de venir jeter un oeil de temps à autre, merci pour ces 200.000 visites du blog, que je m'engage à faire vivre avec des sujets qui nous concernent tous, qui nous interpellent et qui nous ferons peut-être changer de mode de vie. A très bientôt.

  • Blog au repos...

    Pas de dégustation du lundi hier soir, faute de participants : les vacances d'été sont bien là ! Pour ma part, je rentrerai le 15 juillet. C'est donc le moment de faire un petit bilan de ce blog créé il y a 22 mois et quelques : 481 messages lancés sur le net et 142.000 visiteurs ! Le 13 août 2006, alors qu'il faisait un temps de chien, je créais ce blog et écrivais : "Bonjour à toutes et tous.En attendant que je réfléchisse à un contenu attrayant, permettez-moi de déjà vous inciter à vous faire membre et soutenir Greenpeace et Slowfood, 2 organisations qui font un boulot formidable. Surtout à notre époque où l'on ne parle que de réchauffement de la planète, de la mort de la biodiversité, de l'extinction d'espèces animales, de la raréfaction des ressources marines, de pollution, d'OGM, de mondialisation, de la diminution du nombre de produits de terroirs, de la mal-bouffe...etc. Il est grand temps d'agir, chacun de son côté, en privilégiant les aliments bio, les produits de terroirs, les économies d'eau et d'énergies, les énergies renouvelables. Et en rejetant tout ce qui est OGM, pollution, mondialisation. Il y a du boulot ! www.slowfood.com www.greenpeace.be." Jamais je n'aurais imaginé, à l'époque, que ces sujets préoccupants m'entraîneraient si loin, tant ils sont d'actualité. C'est un combat contre les fausses informations commerciales des multinationales agro-alimentaires, un combat contre le lobbying des géants de l'OGM, un combat pour la préservation de la biodiversité, des terroirs et du goût des aliments, un combat pour notre santé et celle de la planète... La tâche est immense, mais, tous ensemble, nous y arriverons. D'ailleurs, le monde est obligé de changer. Et il commence seulement à le faire. Je poursuivrai ma mission dès mon retour. Bonnes vacances à tous !