biocarburants

  • Virgin Fuels...

    D'après Relaxnews, les voitures rouleront-elles un jour avec de l'essence Virgin ? "Oui, mais de l'essence verte", répond Sir Richard Branson. Le businessman britannique a récemment manifesté son intérêt pour la question environnementale et fait part des stratégies écologiques de sa société. S'affichant au volant de sa nouvelle voiture, une Saab 9-5 BioPower Flexfuel roulant à l'E85, le milliardaire a fait savoir qu'il souhaitait produire, dans un futur proche, un biocarburant de marque Virgin. Ce carburant, qui serait selon lui "l'essence verte la plus aboutie", pourrait être constituée non pas de végétaux, comme c'est le cas du bioéthanol E85, mais de déchets organiques, tels des copeaux de bois. Un peu plus tôt cette année, le groupe Virgin avait annoncé que tous les profits réalisés au cours des 10 prochaines années dans le secteur des transports aériens et ferroviaires (Virgin Atlantic, Virgin Trains) allaient être réinvestis dans la recherche des énergies renouvelables : quelques deux milliards d'euros devraient ainsi être injectés dans Virgin Fuels, dernière ramification créée au sein du groupe Virgin. Dans les années à venir, cette branche se consacrera notamment au développement de biocarburants destinés aux voitures ainsi qu'aux avions. Encore un milliardaire qui va du bon côté ! Vous allez voir, on va y arriver, à se passer de pétrole !

  • La France s'y met : pas trop tôt...

    Entouré des ministres de l'Ecologie, de l'Education nationale, de l'Economie et de la Recherche, Dominique de Villepin a rappelé les trois principaux enjeux environnementaux : le réchauffement climatique, l'épuisement des ressources naturelles et la préservation de la biodiversité de la planète. D'où la nécessité, selon le chef du gouvernement, d'un "nouveau pacte national pour l'environnement", entre citoyens, entreprises, collectivités locales et l'Etat."Les premiers acteurs" de ce pacte, ce sont les Français, a affirmé Dominique de Villepin. Le Premier ministre souhaite un "développement accéléré des carburants propres". La France devra "produire en 2015 dix fois plus de biocarburants". 500 à 600 "pompes vertes" d'E85 (un carburant composé à 85% d'éthanol) seront disponibles en 2007, "trois fois plus en 2008"."L'environnement est une chance pour les entreprises", a martelé le chef du gouvernement, et "la France a des atouts considérables" dans ce domaine. "600.000 logements seront alimentés en énergie propre", a indiqué Dominique de Villepin. L'Etat s'engagera quant à lui sur le développement des transports publics et la protection de la biodiversité. La défense de l'environnement, l'innovation et la croissance ne peuvent qu'avancer ensemble", a affirmé Dominique de Villepin. "Le gouvernement a fait de l'environnement une priorité des programmes de recherche", a-t-il poursuivi, évoquant les travaux "prioritaires" sur le moteur hybride diesel et le développement des énergies propres. Afin d'être "à l'avant-poste d'une nouvelle révolution scientifique" orientée vers le développement durable, la France devra accroître le niveau de qualifications des jeunes Français mais aussi "moderniser et dynamiser le système de la recherche et de l'enseignement supérieur". Son mot d'ordre : agir "par le dialogue et l'incitation plutôt que par les contraintes pour faire évoluer les mentalités". Voilà donc la France qui s'y met ! Pas trop tôt ! Et la Belgique dans tout ça ? Daerden et consorts, faut arrêter de boire et se mettre au boulot : il est plus que temps...