appréciation

  • Dégustation du lundi 285

    Nouvelle dégustation du Clos ce lundi soir, à 6, au grand complet : cela faisait longtemps !

    IMG_0849.jpg

    Les commentaires, dès que je trouve un peu de temps...

     

  • Dégustation du lundi 236

    photo.JPG

    Avec 24 heures de retard, le compte-rendu de la dernière dégustation du Clos avant les vacances, à 3, avec 5 flacons dont un blanc. Un blanc à la robe claire et au nez de calcaire et de pierre de fusil. En bouche, un côté riche et gras, bien balancé par un côté salin. Une bouche minérale et gourmande sur une pâte de fruits confite de citron et quelques notes de coing, de mangue et de pomme bien mûres. Foudre à Canon 2010 Arbois-Pupillin du Domaine de La Borde (savagnin). On était tombé, il y a quelques semaines sur un 2011 bouchonné.

    On passe aux rouges avec un vin à la robe rubis foncé et au nez réduit à mort, qui, après aération, nous offre un nez plus agréable de Syrah/Carignan. En bouche, une fort belle matière, une belle richesse, et un vin qui est délicat, aérien, léger et frais, malgré ses 14,5° ! Les derniers états d'âme du Mas Jullien en 2011, Terrasses du Larzac. C'est la petite cuvée du Mas Jullien, et c'est vraiment très bon.

    Le troisième flacon nous présente une robe grenadine foncée et un nez de ferme, qui pourrait bien être un bon Pinot noir...  En bouche, on voit trop les défauts par rapport à la précédente : il aurait fallu la déguster avant. Il y a de la douceur, une petite gourmandise, un peu de sécheresse en finale : c'est gentil, mais pas un grand vin. On est dans le même domaine que le premier vin dégusté : Ploussard 2012 Côte de Feule en Arbois Pupillin de Julien Mareschal.

    La quatrième bouteille, à la robe claire également, est un vin trop travaillé et trop barriqué. C'est un Bourgogne militaire, à l'ancienne. Le vin va se tasser, sur un fruit non préservé. On n'est pas fan : Champ Lalot 2012 Givry 1er Cru du Domaine Masse Père & Fils.

    On acheva cette dégustation par un vin de vacances, avec ses arômes de violettes, d'olives et de garrigue. C'est vraiment atypique et génial, avec un beau fruit mûr, de l'alcool de prunes, mais aussi de la fraîcheur et un côté salin apporté par la grande bleue toute proche. La Courtade 2009 Domaine de la Courtade Côtes de Provence. On est sur l'île de Porquerolles et cela se sent et se goûte. Un délice estival. Bonnes vacances à toutes et tous.